Mélissa Verreault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mélissa Verreault
Description de l'image Mélissa Verreaut 2014.JPG.
Naissance
Montréal
Activité principale
Romancière, journaliste, chroniqueuse
Distinctions
  • Finaliste au Prix France-Québec 2012
  • Prix du CALQ de l'œuvre de l'année 2013 pour la région de Chaudière-Appalaches
  • Finaliste au Prix des libraires du Québec 2015
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Roman et nouvelles

Œuvres principales

  • Les voies de la disparition, (2016)
  • L'Angoisse du poisson rouge, (2014)
  • Point d'équilibre, (2012)
  • Voyage léger (2011)

Mélissa Verreault est une écrivaine et traductrice québécoise née en 1983. Elle a grandi sur la rive-sud de Québec et habité Montréal, où elle a fait ses études. Elle a séjourné plusieurs mois en Italie, où elle tenait le blogue Chroniques italiennes [1]. Elle réside à Lévis.

Pendant plusieurs années, elle a collaboré avec le magazine montréalais Urbania. Mère de triplées, elle se consacre dorénavant entièrement à ses enfants et à l'écriture de fiction. Elle enseigne la création littéraire à l'Université Laval et est également vice-présidente de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Publications[modifier | modifier le code]

Mélissa Verreault (troisième à droite), participant à une activité dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur en compagnie des auteurs Valérie Harvey, Simon Lambert et Danny Émond, à Lévis en 2015.

Romans[modifier | modifier le code]

  • L'Angoisse du poisson rouge, 2017, Montréal, Bibliothèque Québécoise, 408 pages.[2]
  • Les Voies de la disparition, 2016, La Peuplade, 496 pages[1]
  • Les Couleurs primaires, 2016, Éditions Didier, 80 pages.
  • Voyage léger, 2015, Montréal, Bibliothèque Québécoise[2].
  • L'Angoisse du poisson rouge, 2014, La Peuplade, 462 pages[3].
  • Voyage léger, 2011, Montréal, La Peuplade, 219 pages. [3]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Plus grand que la panse, 2019, revue Coup de pouce, numéro de
  • Les enfants-soldats, 2019, Montréal, Quai no 5, in Dans le ventre. Histoires d'accouchement.'
  • Music from Seattle, 2019, Montréal, Québec Amérique, in Avec pas une cenne.
  • Paréidolies, 2018, Montréal, Québec Amérique, in Monstres et fantômes.
  • Saules pleureurs, 2017, Montréal, Québec Amérique, in L'amour au coeur de la vie.
  • Papiers mouchoirs, 2017, Montréal, Québec Amérique, in Pulpe.
  • Les fausses balles, 2016, Montréal, VLB, in Stadorama.
  • Âge Sexe Ville, 2016, Montréal, Somme toute, in L'ère-seconde: portraits d'une génération entre deux millénaires.
  • Les nouveaux pronoms personnels, 2015, [en ligne], Cousins de personne.
  • Pas de Cartier pour l'Amérique, 2015, Montréal, La Presse.
  • Le parc, nouvelle, 2015, Montréal, revue XYZ.
  • Réfrigérer après ouverture, 2015, nouvelle, Montréal, application mobile de l’UNEQ.
  • Le Colosse, nouvelle, 2014, Montréal, revue Zinc.
  • Point d'équilibre, recueil, 2012, Chicoutimi, La Peuplade, 162 pages [4]
  • Un arbre dans la cabane, 2012, texte numérique en ligne, eVitaNova [5]
  • Les doigts de Fay, 2011, Saint-Liguori, revue ZAQ. [6]
  • PLAY RECORD, 2011, Montréal, revue Zinc.
  • La funambule translucide et le grand cirque nocturne, 2011, Toronto, revue Virages.
  • La femme en bleu, 2011, Montréal, revue Moebius. [7]
  • Un grain de sel dans la mer morte, 2010, Toronto, revue Virages.
  • La vie en bleu, 2009, Montréal, revue Zinc.
  • Les homards, 2009, Montréal, urbania.ca [8]
  • La gourmandise, 2009, Montréal, urbania.ca [9]
  • Casse-gueules, mercurochrome et autres déchirures, 2009, Montréal, urbania.ca [10]
  • De l'autre côté du mur, 2008, Montréal, Biscuit chinois.
  • Robert, 2008, Montréal, Biscuit chinois.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Liminal (V.F. de Liminal, de Jordan Tannahill), 2019, Chicoutimi, La Peuplade.
  • Les Coutumes de la mort (V.F. de Death Customs, de Constantia Soteriou), 2019, Londres, Prix de la nouvelle du Commonwealth
  • Ligne brisée (V.F. de The Break, de Katherena Vermette), 2017, Montréal, Québec Amérique.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Déconstruction de la binarité et des genres dans Soudain le Minotaure. Procédés postmodernes pour une réconciliation avec l’Autre, essai, Cahiers Figura, , Montréal. [11]
  • Escroqués par leur propre famille, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [12]
  • Pile ou face, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [13]
  • La route des guédilles, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [14]
  • Les adieux du clown de Fermont, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [15]
  • L’œuf ou la poule, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [16]
  • Au-delà du casque de poil, en collaboration avec Catherine Perreault-Lessard, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [17]
  • Pas besoin de Viagra, reportage, magazine Urbania, , Montréal. [18]
  • Pierre Pelletier, baby-boomer hyperactif, portrait, magazine Urbania, , Montréal. [19]
  • Chantal Mandeville, fan des p’tits Simard, portrait, magazine Urbania, , Montréal. [20]
  • Pierre-Léon Lalonde, chauffeur de taxi et blogueur, portrait, magazine Urbania, , Montréal. [21]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Gagnant du Combat des livres Radio-Canada 2018: Ligne brisée (V.F. de The Break, de Katherena Vermette)
  • Finaliste au Prix des libraires du Québec 2015 pour « L'Angoisse du poisson rouge »
  • Prix du CALQ de l'œuvre de l'année 2013 pour la région de Chaudière-Appalaches pour « Point d'équilibre »
  • Finaliste au Prix France-Québec 2012 pour « Voyage léger »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]