Mélanie De Biasio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mélanie De Biasio
Description de cette image, également commentée ci-après
Mélanie de Biasio en concert à Valence (Drôme) au Théâtre de la Ville, le 20 octobre 2017.
Informations générales
Naissance Charleroi, Belgique
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Genre musical Jazz
Labels Igloo, PIAS
Site officiel melaniedebiasio.com

Mélanie De Biasio est une chanteuse jazz, née le à Charleroi, en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et parcours scolaire[modifier | modifier le code]

Née à Charleroi d'une mère belge et d'un père italien, elle commence la danse classique à 3 ans et la flûte traversière à l'âge de 8 ans. Fan de Nirvana, Portishead, Jeff Buckley, Pink Floyd, elle rejoint à 15 ans un groupe de rock et écrit ses premières chansons.

Après trois ans d'études de chant au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle obtient un premier prix avec un diplôme de la plus haute distinction.

En 2004, lors d'une tournée en Russie, De Biasio souffre d'une grave infection pulmonaire qui entraîne la perte de sa voix pendant une année entière. C'est pendant cette période qu'elle va développer son chant chuchoté caractéristique.[1]

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Peu après l'obtention de son diplôme, elle est invitée par le saxophoniste Steve Houben et se produit dans les grands festivals au Japon, en France et en Belgique. En 2006, De Biasio est nominée pour un Django d'Or, dans la catégorie "jeunes talents"[2].

En 2007, elle sort son premier album, A Stomach Is Burning, chez Igloo Records et remporté le prix du "Meilleur album de jazz" aux Octaves de la musique[3].

En 2013, Melanie De Biasio signe chez le label indépendant Pias et sort son deuxième album, No Deal, décrit comme une œuvre simple et sensuelle[4],[5]. 4 étoiles dans Rolling Stone Italy, 4 clés télérama, 4 étoiles Inrocks, 4 étoiles MoJo, et JazzNews l'inclut dans son Top 25 des meilleurs albums de tous les temps. Jamie Cullum recommande l'album dans son émission de radio et le batteur de Radiohead, Phil Selway, l'a choisi comme son album préféré de 2014 : "No Deal m'a accroché dès la première écoute. On aurait dit que Billie Holiday était entrée dans les sessions pour le disque solo de Mark Hollis. [...] il y a une vraie âme dans ce disque."

En 2014, Melanie De Biasio est devenue la deuxième artiste belge à jouer dans Later... with Jools Holland, après Zap Mama presque 20 ans plus tôt[6]. Elle a fait la première partie de Eels lors de leur tournée européenne. En 2015, un album de remixes "No Deal" est sorti, créé en collaboration avec des artistes tels que The Cinematic Orchestra, Eels & Gilles Peterson. La même année, De Biasio a été la tête d'affiche du Montreux Jazz Tokyo Festival.

Melanie De Biasio est proclamée "Best live performance" en 2015 et "Best Track" en 2016 aux Worldwide Awards par Gilles Peterson. La même année, elle emporte le European Border Breaker Awards (EBBA) et le prix du Champagne en France, ainsi que l'Octave de la musique, D6bels Music Award et la médaille de Chevalier Wallon en Belgique[7]. Au Haldern Pop Festival en 2016, elle collabore avec Damien Rice, sur une reprise de "Be My Husband" de Nina Simone.

Toujours en 2016, Melanie De Biasio et son groupe enregistrent une version exploratoire d'un nouveau morceau . La durée de la prise est de près de 25 minutes et sort sans coupure sur un EP, intitulé Blackened Cities. La pochette du EP contient une photo en noir et blanc de la ville natale de Melanie De Biasio, Charleroi, prise par le photographe Stephan Vanfleteren[8].

En 2017, Melanie De Biasio sort son troisième album studio, Lilies et reçoit de nombreuses récompenses, dont celle de meilleur compositeur/auteur aux Music Industry Awards (MIA) de 2017 et aux D6bels Music Awards[9]. Meilleur Vidéo Clip aux D6bels Music Award[10]. Melanie De Biasio entame ensuite une tournée de deux ans avec des concerts dans des festivals et des lieux de concert du monde entier. Lors de cette tournée, son titre "I Feel You - Eels Remix" a été utilisé pour promouvoir le film Alien: Covenant réalisé par Ridley Scott, il est diffusé pendant tout le court métrage "Meet Walter" avec Michael Fassbender[11].

La maison Audent.

En 2018, le Président de l'Italie a honoré Melanie De Biasio du titre de Cavaliere Della Stella d'Italia.

L'Alba - Maison des talents partagés[modifier | modifier le code]

Désireuse de porter un projet innovant à Charleroi, ville chère à son cœur, Mélanie De Biasio s'est battue pour faire exister ce lieu répondant à plusieurs objectifs: permettre aux artistes de s'exprimer et d'explorer de nouvelles pistes de création, fédérer tant les créateurs que les lieux culturels locaux et régionaux, faire rayonner les talents de la FWB Fédération Wallonie-Bruxelles à l'étranger[12]. « Je souhaite que cette maison nous ressemble, et nous rappelle ce que nos parents et grands parents nous ont transmis, que cette maison rassemble les arts et la culture, rassemble le citoyen qui a envie de se poser dans cet endroit majestueux, le temps d'un café, d'une soirée, et plus si affinité[13]. »

Soutenu par la ville de Charleroi depuis le début du projet, le lieu jouit aussi de l'appui de différents partenaires, entreprises, maison de disque, lieux culturels... Après plusieurs années de travaux, et de nombreux concerts de Mélanie De Biasio afin de récolter des fonds, l'Alba commence à s'ouvrir à divers événements. Elle a ainsi accueilli la 10e édition de la Semaine du Son en février 2020[14].

En juin 2020, Les Festivals de Wallonie ont officiellement annoncé qu'ils déménageaient leurs bureaux à l'Alba, dans une même dynamique de pôle culturel[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mélanie De Biasio, vue de l'intérieur », sur L’Echo, (consulté le 12 février 2021)
  2. « Mélanie De Biasio », sur Igloo Records (consulté le 17 juin 2014)
  3. Jacques Prouvost, « A Stomach Is Burning », sur Citizenjazz, (consulté le 20 juillet 2014).
  4. « Mélanie de Biasio », sur France Inter, (consulté le 18 juin 2014).
  5. « Mélanie de Biasio, un album de vertige pur », sur Les Inrocks, (consulté le 20 juillet 2014)
  6. « Melanie De Biasio invitée chez Jools Holland », sur SudInfo, (consulté le 12 février 2021)
  7. « Originaire de Charleroi, Mélanie De Biasio gagne un prix musical européen », sur RTBF, (consulté le 12 février 2021)
  8. « Melanie De Biasio - Blackened Cities », sur Benzine Mag, (consulté le 12 février 2021)
  9. (nl) Doruntina Islamaj, « Jong talent domineert de MIA's », VRTNews,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2020).
  10. « Les D6bels Music Awards : les images et résultats », rtbf.be/Classic,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2020).
  11. « Alien: la chanteuse carolo Melanie De Biasio recrutée pour faire le buzz », sur L’avenir, (consulté le 12 février 2021)
  12. « L'Alba - Maison des talents partagés. », sur alba-charleroi.org (consulté le 17 juin 2020)
  13. « Citation de Mélanie De Biasio sur son site L'Alba - Maison des talents partagés », sur alba-charleroi.org (consulté le 17 juin 2020)
  14. Frédéric Ngom, « L’Alba, à Charleroi, accueille la semaine du son », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  15. Laura Gentile, « Charleroi : L’Alba accueillera les Festivals de Wallonie », Télésambre,‎ (lire en ligne)
  16. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées europa1