Lycée Jules-Michelet (Montauban)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lycée Michelet (Montauban))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Michelet.

Lycée Jules-Michelet
Image illustrative de l’article Lycée Jules-Michelet (Montauban)
Cour intérieure de l'établissement
Généralités
Création 1883
Pays Drapeau de la France France
Académie Toulouse
Coordonnées 44° 00′ 48″ nord, 1° 21′ 43″ est
Adresse 22, Faubourg Lacapelle
82004 Montauban
Site internet http://jules-michelet.entmip.fr/
Cadre éducatif
Type Public
Pouvoir organisateur Région Occitanie
Proviseur Michel Carrié
Matricule 0820020B
Population scolaire 1 087 élèves (2018)[1]
Formation
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montauban

(Voir situation sur carte : Montauban)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Tarn-et-Garonne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Point carte.svg

Le lycée Jules-Michelet, situé à Montauban, en Tarn-et-Garonne est un lycée d'enseignement général et technologique public créé en 1883.

Il a compté parmi ses élèves Philippe Dagen et Mathieu François du Bertrand, entre autres, le premier évoquant le lycée Michelet dans un roman qui a lieu durant l'Occupation, La Guerre (éditions Grasset, 1996), le deuxième à travers des récits autobiographiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en qu'est décidée la construction d'un lycée national de jeunes filles à Montauban, après l'adoption de la loi Camille Sée du [3].

Les premiers bâtiments furent construits par l'architecte Joseph Auguste Émile Vaudremer (1829-1914), et ouverts en 1886.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le lycée a compté parmi ses élèves Adèle Kurzweil, une jeune autrichienne de famille juive, qui fut déportée avec sa famille en 1942 vers le camp d’Auschwitz[4]. Une plaque commémorative a été installée en sa mémoire dans la dernière cour du lycée.

A la rentrée 1968, l'établissement devient mixte.

En 1989, face à la croissance des effectifs, le conseil régional de Midi-Pyrénées réalise des aménagements en créant notamment une extension dont une partie accueille le restaurant scolaire, et en effectuant une rénovation des autres bâtiments.

Effectifs[modifier | modifier le code]

En 2018, le lycée comptait 1 087 élèves répartis dans les quatre filières proposées.

Historique des effectifs
2016 2017 2018 2019
Élèves 1 200
(environ)
1 207[5] 1 087[1] -

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'établissement propose les trois filières du baccalauréat général : la filière Littéraire (L), la filière Économique et Sociale (ES), et la filière Scientifique (S) option SVT. Il propose également une section binationale français et espagnol BachiBac[2].

Depuis la rentrée 2018, le lycée propose aussi la filière Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG), devenant un lycée général et technologique[5],[1],[2].

En outre, il propose quatre langues vivantes et une langue régionale que sont l'allemand, l'anglais, l'espagnol, l'italien, et l'occitan, trois sections européennes (allemand, anglais, espagnol)[6], et des enseignements facultatifs tels que Musique, Arts plastiques, Cinéma audiovisuel, Latin ou encore Grec ancien[2].

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 4e sur 7 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 1 888e au niveau national[7]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[8].

Anciens élèves notoires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Rentrée scolaire dans le second degré : tout sera prêt pour lundi », sur ladepeche.fr, (consulté le 14 avril 2019)
  2. a b c et d « Fiche établissement - Lycée général Jules Michelet », sur onisep.fr (consulté le 14 avril 2019)
  3. Lycées et collèges de jeunes fille : Documents, rapports et discours à la Chambre des députés et au Sénat, décrets, arrêtés, circulaires, etc. relatifs à la loi sur l'enseignement secondaire des jeunes filles, vol. 1, Paris, Léopold Cerf, , 622 p. (lire en ligne)
  4. « Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz », sur L'Obs (consulté le 12 mars 2016)
  5. a et b « Le lycée Michelet va ouvrir une classe technologique en 2018 », (consulté le 14 avril 2019)
  6. « Lycée général Jules Michelet, Montauban (82), toutes les infos », sur www.letudiant.fr (consulté le 12 mars 2016)
  7. « Classement département et national du lycée », sur L'Express, (consulté le 21 mai 2015)
  8. « Méthodologie du classement 2015 des lycées français », sur L'Express, (consulté le 21 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]