Lucie Bréard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucie Bréard
Image dans Infobox.
Lucie Bréard en 1920.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
SaumurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport

Lucie Marie Bréard, née le à Paris 15e et morte le à Saumur[1], est une athlète française, spécialiste du demi-fond avant-guerre, licenciée au célèbre Fémina Sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucie Marie Bréard est la fille d'Alfred Frédéric Bréard, employé, et de Augustine Brenot, lingère.

Une partie du club Fémina Sport en 1920 : Forget, Suzanne Liébrard, Germaine Delapierre, Lucie Cadiès, Thérèse Brulé, Lucie Bréard et Jeanne Janiaud.

Ses principales concurrentes françaises étaient Marcelle Neveu (de l'UA Saint-Cloud, détentrice du record du monde du 1 000 m en 1921 et d'Europe sur 800 m en 1922, et championne de France de cross-country en 1922, 1923 et 1924), et Georgette Lenoir (détentrice du record du monde du 1 000 m en 1922). (Auparavant, les Françaises Lucie Cadiès — elle aussi du Fémina Sport — en 1918 et Suzanne Guéry en 1919 avaient déjà été détentrices du record du monde du 1 000 m).

La Vie au Grand Air du consacra un sujet complet à Lucie Bréard, ainsi que la revue Spiridon d'octobre-novembre 1983.

Employée de commerce, elle s'est mariée en 1924 avec André Henri Jurion[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Détentrice du record du monde du 800 m en 1921 en 2 min 30 s 2
  • Détentrice du record du monde du 1 000 m en 1920, 1921 à 2 reprises, et 1922 en 3 min 12 s 2
  • Détentrice du record d'Europe du 800 m en 1920
  • Médaille d'or Médaille d'or du 800 m au 1er meeting International féminin de 1921, à Monte-Carlo (également du Fémina Sport, et vainqueurs en 1921 : Violette Morris, au poids et au javelot, Germaine Delapierre au 100 yards hurdles (74 m haies) et Frédérique Küsel au saut en hauteur — voir Miroir des Sports du 14/04/1921)
  • Médaille d'or Médaille d'or du 1 000 m aux Premiers Jeux mondiaux féminins (dits Championnats Olympiques) de 1922 (seule titre français), à Paris (2e Georgette Lenoir)
  • Médaille d'or Championne de France de cross-country en 1920 et 1921[2]
  • Médaille d'or Championne de France en demi-fond (800 m - 1 500 m) : titres à préciser

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance N° 15/2674/1902, avec mentions marginales du mariage et du décès
  2. Agence Rol, « [27/2/21, stade Pershing,] championnat de France [de cross-country] de la FSFSF », sur BNF,

Liens externes[modifier | modifier le code]