Luciano De Crescenzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Luciano de Crescenzo)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crescenzo.
Luciano De Crescenzo
Description de l'image Decrescenzo2.jpg.
Naissance (89 ans)
Naples
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession Écrivain, réalisateur, acteur, scénariste, animateur de télévision
Films notables Così parlò Bellavista
Site internet http://www.lucianodecrescenzo.net

Luciano De Crescenzo, né le à Naples dans la région de la Campanie en Italie, est un écrivain, réalisateur, scénariste, animateur de télévision et acteur italien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Luciano De Crescenzo est né à Naples, et est diplômé en ingénierie. Il a travaillé pour IBM Italie jusqu'en 1976[2], quand il a publié le best-seller Così parlò Bellavista (Ainsi parlait Bellavista), une collection de faits et d'anecdotes sur sa ville natale. Le livre qui a vendu 600 000 exemplaires en Italie et a été traduit dans de nombreuses langues dont le japonais[3]. En 1980, il a débuté comme acteur dans Il Pap'occhio, sous la direction de Renzo Arbore, en collaboration avec Roberto Benigni.

En 1984, il dirige l'adaptation du film de Così parlò Bellavista dans lequel il joue le protagoniste, suivi par Il mistero di Bellavista en 1985. En 1995, il écrit et réalise Croce e delizia[1], avec comme acteurs Teo Teocoli et Isabella Rossellini.

Dans l'intervalle, il publie une série de livres, des romans et des textes de vulgarisation philosophique.

Luciano De Crescenzo est atteint de prosopagnosie, un trouble de la reconnaissance des visages, une agnosie visuelle spécifique rendant difficile ou impossible l'identification ou la mémorisation des visages humains.[4]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Così parlò Bellavista (1977)
  • Raffaele (1978)
  • La Napoli di Bellavista (1979)
  • Zio Cardellino (1981)
  • Storia della filosofia greca. I presocratici (1983)
  • Oi dialogoi (1985)
  • Storia della filosofia greca. Da Socrate in poi - The History of Greek Philosophy: Socrates and Beyond (1986)
  • Vita di Luciano De Crescenzo scritta da lui medesimo (1989)
  • Elena, Elena, amore mio (1991)
  • Il dubbio (1992)
  • Croce e delizia (1993)
  • Socrate (1993)
  • I miti degli dei (1993)
  • Panta rei (1994)
  • Ordine e disordine (1996)
  • Nessuno (1997)
  • Sembra ieri (1997)
  • Il tempo e la felicità (1998)
  • Le donne sono diverse (1999)
  • La distrazione (2000)
  • Tale e quale (2001)
  • Storia della filosofia medioevale (2002)
  • Storia della filosofia moderna. Da Niccolò Cusano a Galileo Galilei (2003)
  • Storia della filosofia moderna. Da Cartesio a Kant (2004)
  • I pensieri di Bellavista (2005)
  • Il pressappoco (2007)
  • Il caffè sospeso. Saggezza quotidiana in piccoli sorsi (2008)
  • Ulisse era un Fico (2010)
  • Tutti santi me compreso (2011)
  • Fosse 'a Madonna! (2012)
  • Garibaldi era comunista (2013)
  • Gesù è nato a Napoli (2013)
  • Ti porterà fortuna. Guida insolita di Napoli (2014)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) « De Crescènzo, Luciano nell'Enciclopedia Treccani », sur treccani.it (consulté le 27 septembre 2016).
  2. (it) « Luciano De Crescenzo. L'imcomprensibile, semplicemente », sur biografieonline.it (consulté le 27 septembre 2016).
  3. (it) « Luciano De Crescenzo: 88 candeline per il Professor Bellavista », sur www.rainews.it, (consulté le 27 septembre 2016).
  4. (it)Corriere della Sera
  5. (it)rainews.it

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :