Paolo Sorrentino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorrentino.
Paolo Sorrentino
Description de cette image, également commentée ci-après

Paolo Sorrentino en 2008

Naissance (45 ans)
Naples, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables Les Conséquences de l'amour,
Il Divo,
La grande bellezza

Paolo Sorrentino est un réalisateur, scénariste et écrivain italien, né le à Naples. Avec des réalisateurs comme Matteo Garrone et Daniele Luchetti, il fait figure de talent émergent du cinéma italien.

Auteur de sept longs métrages, il est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes dès son second film, Les Conséquences de l'amour. En 2011, il tourne pour la première fois en langue anglaise. Son sixième film, La grande bellezza, obtient l'Oscar du meilleur film étranger en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Naples, fils d'un banquier et d'une mère au foyer, Paolo Sorrentino perd à 17 ans ses deux parents dans un accident dû au gaz. À 25 ans, après avoir étudié pendant quelques années à la faculté d'économie et de commerce, il décide de travailler dans le monde du cinéma[1]. En 1998, il participe à l'écriture du film d'Antonio Capuano Les Poussières de Naples (Polvere di Napoli)[2]. Il commence également à réaliser des courts-métrages, dont L'amore non ha confini en 1998 et La notte lunga en 2001[2].

Son premier long-métrage, L'Homme en plus (L'uomo in più) sort en 2001 et obtient le Ruban d'argent du meilleur nouveau réalisateur. Le héros est incarné par Toni Servillo, qui jouera dans plusieurs de ses films suivants. Il accède à la reconnaissance internationale avec son deuxième film, Les Conséquences de l'amour (Le conseguenze dell'amore). Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2004, le film raconte l'histoire d'un homme d'affaires reclus dans un hôtel en Suisse et manipulé par la Cosa Nostra. Il remporte le Grand Prix du festival du film de Cabourg[2].

Son troisième film, L'Ami de la famille, est également présenté en compétition au Festival de Cannes, ainsi qu'au festival du film de Londres en octobre 2006. Sorrentino fait également une apparition dans le film de son ami Nanni Moretti, Le Caïman. Son film suivant, Il Divo, est une biographie romancée de l'homme politique italien Giulio Andreotti, où ce dernier est incarné par Toni Servillo, Il obtient le Prix du Jury du Festival de Cannes 2008. Andreotti, présent à Cannes lors de la projection officielle, a jugé le film « méchant » et contraire à la réalité historique[3].

En 2009, il écrit un scénario adapté de la pièce de théâtre Je t'emmène (Ti prendo e ti porto via) de l'écrivain Niccolò Ammaniti[4]. En 2011, il réalise son premier film en langue anglaise avec Sean Penn et Frances McDormand, This Must Be the Place. Le film, qui obtient le Prix du jury œcuménique du Festival de Cannes, raconte l'histoire d'un chanteur de rock à la retraite qui décide de retrouver le tortionnaire nazi qui a persécuté son père à Auschwitz.

En 2013, Sorrentino réalise La grande bellezza, son plus grand succès à ce jour. Le film obtient de nombreux prix à travers le monde, dont le Golden Globe et l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Sorrentino remporte également le prix du meilleur réalisateur aux Prix du cinéma européen[5]. Il réalise en outre un court-métrage dans le film à sketches Rio, I Love You[2].

Youth (La giovinezza), sorti en 2015, est son second film en langue anglaise. Réunissant notamment Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz et Jane Fonda, il figure à nouveau en compétition officielle au Festival de Cannes[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Courts métrages[modifier | modifier le code]
  • 1998 : L'amore non ha confini
  • 2001 : La notte lunga
  • 2009 : La partita lenta
  • 2009 : L'assegnazione delle tende

Télévision[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Paolo Sorrentino fait une apparition en tant qu'acteur dans le film Le Caïman de son compatriote Nanni Moretti. Il y interprète le rôle du mari d'Aidra.

Publication[modifier | modifier le code]

Roman :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Antonio D'Orrico, Paolo Sorrentino racconta: Di colpo restai orfano così provai a fare film, Corriere del mezzogiorno, 12 août 2009
  2. a, b, c et d « Paolo Sorrentino », sur Allociné (consulté le 19 mars 2016)
  3. « A Cannes, Andreotti furieux de son portrait », sur Libération,‎ (consulté le 19 mars 2016)
  4. (it) Biagio Coscia, « Il ritorno di Sorrentino alla sceneggiatura », sur corrieredelmezzogiorno.it,‎ (consulté le 19 mars 2016)
  5. Tiziano Peccia, "Critica e critiche alla Grande Bellezza", O Olho da História, n. 22 (avril 2016)
  6. (en) Ben Child, « Sorrentino's The Early Years stars Michael Caine as conductor compelled to perform for the Queen », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :