Luca Madrassi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Luca Madrassi
Luca Madrassi - Der Bruderkuss.jpg
Der Bruderkuss
Naissance
Décès
Nationalité
français
Activité
sculpteur
Formation
Maître
Lieu de travail
Influencé par

Luca Madrassi est un artiste sculpteur français d’origine italienne du XIXe siècle, né le à Tricesimo, et mort à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence ses études artistiques à Rome avant d'étudier à l’École des Beaux-Arts de Paris, où son professeur est Pierre-Jules Cavelier. Il rejoint ensuite le studio de Carrier-Belleuse.

Entre 1876 et 1880 Madrassi fut praticien de Gustave Doré, cette collaboration peut expliquer les analogies entre les œuvres de Carrier-Belleuse et Doré[1].

Il expose au Salon de la Société des artistes français à Paris à partir de 1879. Il y obtient des mentions honorables à plusieurs reprises (1881, 1882, 1883 et 1885) ainsi qu'une médaille de troisième classe en 1896.

Il obtient la nationalité française et devient membre de la Société des artistes français en 1890. Il expose également au Salon de la Société nationale des beaux-arts en 1896.

Ses réalisations sont principalement des bustes, statuettes et sujets allégoriques.

Il s'est marié avec Marie Yvonne Corbier dont il a eu Lucien Ludovic Madrassi, peintre, officier de la Légion d'honneur[2].

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Pierre Kjellberg, Bronzes of the 19th Century : Dictionary of Sculptors, vol. A Schiffer Book for Collectors Series, Schiffer Pub., , 684 p. (ISBN 9780887406294, lire en ligne), p. 445

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. de Nobele, 1892 Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français
  2. « Madrassi, Lucien Ludovic », base Léonore, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]