Louis XI, le pouvoir fracassé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis XI, le pouvoir fracassé est un téléfilm français réalisé par Henri Helman et diffusé le sur France 3. Une partie de l'action utilise le château du Plessis-Bourré, en Maine-et-Loire, comme cadre.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En , un mystérieux messager se présente au château en Touraine où Louis XI demeure. Le vieux roi, affaibli à cause de la maladie, accepte de le recevoir. Le messager révèle un complot étonnant : le souverain doit être assassiné le jour même lors de son Conseil selon un plan mis au point par Louis d’Orléans et exécuté par ses propres ministres. En effet, le duc d'Orléans qui s'est marié selon la politique du roi avec Jeanne de France et dont le duché résiste encore à la Couronne de France, désire en finir avec le règne de ce roi, en faveur d'autres seigneurs qui ont perdu leurs privilèges au profit des villes, des bourgeois et du commerce. Pourtant, Louis XI, grand homme de l'État, résiste à cette féodalité qui empêche l'unité du royaume. Grâce à l'organisation magnifique du château et au réseau d'espions, il n'est pas difficile que le roi puisse connaître tout, sans délai. Quoique la maladie progresse, même s'il le nie, Louis XI continue à régner jusqu'à sa mort, car il s'agit du métier du roi. Il ne survit qu'à son ultime combat : confondre les traîtres, les punir, et dévoiler ce qui a toujours été son intention : faire de sa fille aînée, Anne de France, qu'il prépare depuis longtemps, la régente du royaume de France. En dépit de son jeune âge, c'est elle qui poursuit l'œuvre de son père.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Avec la participation des musiciens

Autour du téléfilm[modifier | modifier le code]

  • Jacques Perrin a reçu le prix d'interprétation masculine pour son rôle de Louis XI au Festival du film de télévision de Luchon 2011[1].
  • Henri Helman, en lisant la biographie de Paul Murray Kendall, Louis XI, l'universelle araigne (1974), découvre un roi moins cruel que celui du mythe romantique (tyran laid, fourbe et cruel avec ses « fillettes ») de l'époque moderne et tente de donner une image plus positive dans le téléfilm.
  • Un des sujets de ce téléfilm est l'héritage aux jeunes. Jacques Perrin précisa lors du tournage qu'il jouait dans ce film parce qu'il avait des enfants de 11 et de 15 ans[2]. Il est vrai que « la France qu'il (Louis XI) laisse à son fils (ayant 13 ans) en 1483 est une France prospère, une France qui a achevé la reconstruction si largement amorcée sous Charles VII. Et surtout une France en paix »[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]