Bruno Debrandt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Debrandt
Naissance (52 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Les Yeux jaunes des crocodiles
Séries notables Engrenages
Caïn

Bruno Debrandt, né le est un acteur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Debrandt, pseudonyme de Rouillon, a une mère artiste peintre, potier d'art. Il fait des études classiques de théâtre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique avec Jacques Herbert durant lesquelles[2] il apprend aussi à jouer la commedia dell'arte avec Luis Jaime Cortez, et reçoit des cours d'actors studio (Stanislawski, M. Chekov, A. Boal). Il fréquente également les ateliers du Studio Pygmalion, s'exerce aussi à l'anglais avec Kim Massee au Studio VO-VF et aux figures de style avec l'atelier Onnagata & Ana-Danse de Junji Fuseya.

Il commence sa carrière comme comédien de théâtre dans des rôles essentiellement secondaires. On le découvre dans des pièces de théâtre classiques, puis sous la direction de Pascal Parsat[3], jeune metteur en scène dans le cadre du « Théâtre dans le Noir » au Petit Hébertot de 1994 à 1998 avec la Compagnie Regard’en France[4].

Bruno Debrandt travaille ensuite dans des registres très différents avec un grand nombre de metteurs en scène sur les planches et l'avant-scène parisienne : Ludovic Nobileau, François Dubos, J.L. Jeener, Michel Laliberté, Eric Andrieu, Junji Fuseya, Corinne Boijols, Serge Lalou, Aurélia Stammbach, Véronique Vellard, Anita Piccarini, Eléonora Rossi, Sophie Rappeneau, Gildas Bourdet et plus récemment en 2009, Elsa Royer pour Un Tramway nommé Désir. Tous ces rôles contribuent grandement à le faire connaître dans le milieu du théâtre, et c'est ainsi qu'en 2006, il se voit proposer par Georges Werler de jouer dans une nouvelle mise en scène de L'Avare.

Pour la télévision, depuis 1998, il enchaîne d'abord les petits rôles, puis les rôles principaux d'épisodes de séries, et à partir de 2008, devient un acteur principal de série[5] et de téléfilm[6] pour la saison 3 d'Engrenages, Le Repenti[7], Marion Mazzano, 1788... et demi, Louis XI ou Le Pouvoir fracassé

Au cinéma, il tourne aussi dans des courts métrages. En 2003, il joue le rôle de Théo dans Pensées assises, un court métrage de Mathieu Robin, ce qui lui vaut le « Prix du public » et le « Prix du jury interprétation masculine » du Festival Jean-Carmet de Moulins. Ce court métrage a été très chaleureusement accueilli par la critique et le public : il totalise 11 sélections officielles et 16 récompenses.

Son rôle de La Flèche[8] face à Michel Bouquet dans le rôle-titre de L’Avare, au théâtre de l'Avant-Seine de Colombes, l'amène, entre 2007 et 2008, à effectuer la tournée de représentation de la pièce dans les théâtres de province : Montpellier, Martigues, Compiègne, Blagnac, Grenoble, Mérignac, Narbonne et enfin Arcachon au théâtre Olympia le . La pièce, bien accueillie par le public et les critiques, reste à l'affiche du théâtre de la Porte-Saint-Martin du au .

En 2011, il revient au théâtre et reprend le rôle du client tenu par Laurent Malet dans la pièce Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès. Cette nouvelle mise en scène est concoctée par Jean-Pierre Brière.

De 2012 à 2018, il joue dans la série télévisée policière Caïn, diffusée sur France 2, dans le rôle du capitaine Fred Caïn. À ses côtés joue Julie Delarme son lieutenant.

En 2020, il rejoint le casting de la série Peur sur le lac sur TF1.

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Il épouse l'actrice Marie Kremer en 2012[9]. Ils ont un enfant, Nino né en 2016, le jour de la Saint-Valentin.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Le théâtre Hébertot : ses débuts sur la scène parisienne.
On ne badine pas avec l'amour, mise en scène par Pascal Parsat (Théâtre dans le Noir) au Petit Hébertot.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Rôles principaux de court-métrage.

Moyen et long métrage[modifier | modifier le code]

Film d'animation[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Les Durs du Mur de Bernard Betremieux.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Debrandt, sur allocine.fr, consulté le 14 avril 2019
  2. a b c et d Cf. Bruno Debrandt, comédien (Fiche Talent de cineart.fr) consultation du 23 juin 2010.
  3. Voir son site officiel : Pascal Parsat consultation du 23 juin 2010.
  4. a b et c Cf. Bruno Debrandt : ses interprétations au théâtre sur theatreonline.com consultation du 23 juin 2010.
  5. Cf. Bruno Debrandt - Sa Filmographie : Acteur principal consultation du 23 juin 2010.
  6. Cf. Filmographie sélective : Bruno Debrandt consultation du 23 juin 2010.
  7. Cf. Article L'Express : Le Repenti, un miracle télévisuel (France2) de Sandra Benedetti, publié le 26 mai 2010 consultation du 23 juin 2010.
  8. Cf. Les archives du spectacle : L'avare (2007) consultation du 24 juin 2010.
  9. Qui est Marie Kremer, la femme de Bruno Debrandt (Caïn), sur telestar.fr, consulté le 19 novembre 2015
  10. Cf. Les Archives du Spectacle Médée de Hans Henny Jahnn consultation du 24 juin 2010
  11. Cf. Le dossier de presse de la pièce Une journée si tranquille Format [PDF] consultation du 24 juin 2010
  12. Cf. Critique de la pièce du journal de spectacles La Terrasse no 142 - novembre 2006 : L'Avare - La tyrannie légendaire des excès de l'avarice. Le grand Michel Bouquet, entouré de comédiens honnêtes, prend plaisir à incarner les bassesses d'un homme sourd à tout, sauf à la monnaie sonnante et trébuchante. consultation du 24 juin 2010.
  13. Cf. Dossier pédagogique : L'Avare Format [PDF] consultation du 23 juin 2010.
  14. 1ER FESTIVAL DE THEATRE : RUE DU BONHEUR, sur oukankoi.fr, consulté le 12 mai 2019
  15. Cf. France 2 - 20h35 Marion Mazzano et Marion Mazzano, première série française dans l’univers carcéral sur France 2 vendredi prochain consultation du 23 juin 2010).
  16. Cf. Article et photos : Marion Mazzano, ce soir sur France 2 consultation du 23 juin 2010.
  17. Cf. France 2 - 20h35 Le Repenti - Téléfilm dramatique de Olivier Guignard consultation du 23 juin 2010.
  18. Audience du téléfilm en 2 parties : 3,4 millions de spectateurs pour la première partie. Propos d'interview de Bruno Debrandt.
  19. Cf. Article France Soir : Le repenti - L’homme aux deux visages de Marie-Eve Wilson-Jamin 26/05/10 consultation du 23 juin 2010.
  20. Cf. Article et photo du journal 20 Minutes : Des flics pris dans un très bon «Engrenages» publié le 3 mai 2010. consultation du 23 juin 2010.
  21. Cf. Télérama : Les aristocrates à la lucarne du 10 février 2010 consultation 23 juin 2010.
  22. Tournage de Pour l'honneur d'un fils, avec Stéphane Bern, Constance Dollé et Bruno Debrandt., sur leblogtvnews.com, consulté le 24 septembre 2020
  23. “Le Voyageur” : un 5ème épisode en tournage avec Bruno Debrandt pour France 3, sur coulisses-tv.fr, consulté le 23 décembre 2020
  24. Cf. Mathieu Robin : Pensée assise (Ciné-roman).Consultation du 24 juin 2013.
  25. Cf. UniFrance : Homo-batignolus consultation du 24 juin 2010.
  26. Cf. UniFrance : Merci! consultation du 24 juin 2010.
  27. Cf. Entre Nous de Serge Lalou consultation du 24 juin 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

« Et dans le rôle de Matthias-le repenti, un Bruno Debrandt aux petits oignons (le commissaire Brémont de la série de Canal+ Engrenages), muet et persuasif, violent et amoureux. Un héros avec du sang sur les mains, qui reprend vite goût à la magouille. Car le Repenti est fataliste : nous sommes tous condamnés à répéter nos erreurs. C’est même Matthias qui le dit : «Plus ça recommence, et plus c’est pareil.» »

Liens externes[modifier | modifier le code]