Louis Marie de Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant le catholicisme image illustrant une personnalité image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme et une personnalité espagnole.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Louis Marie de Bourbon
Image illustrative de l'article Louis Marie de Bourbon
Louis Marie de Bourbon, comte de Chinchón
Biographie
Naissance
Cadalso de los Vidrios
Ordination sacerdotale 13 mars 1799
Décès
Madrid
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par Pie VII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Maria della Scala
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Archevêque de Séville
Archevêque de Tolède

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis Marie de Bourbon (Luis Maria de Borbón y Vallábriga) (né le à Cadalso de los Vidrios et mort le à Madrid) est un cardinal espagnol du XIXe siècle. Il est le fils du cardinal Luis Antonio Jaime de Borbón y Farnesio (1735).

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Marie de Bourbon est élu archevêque de Séville en 1799 et de Tolède en 1800. Le pape Pie VII le crée cardinal lors du consistoire du . Il est le seul membre de la famille à rester en Espagne durant la guerre d'indépendance espagnole et préside le conseil de régence en soutenant l'action des Cortes de Cadix jusqu'au retour sur le trône, en 1814, de son cousin Ferdinand VII. Il abolit notamment l'Inquisition en Espagne, mais il doit démissionner de sa fonction d'archevêque de Séville en 1814 et est obligé, en 1820, d'accepter le retour de l'absolutisme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]