Louis Hippolyte Leroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Hippolyte Leroy
Image dans Infobox.
En tête de facture de Leroy (1807)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Louis Hippolyte Leroy ou LeRoy (1763-1829) est un marchand de modes français, fondateur d'une maison à son nom située rue de Richelieu à Paris sous le Premier Empire[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de l'impératrice Joséphine en costume de couronnement, par François Gérard, 1807-1808.

Fils d'un machiniste de l'Opéra de Paris[2], Louis Hippolyte Leroy, après un apprentissage auprès du coiffeur de l'Opéra[2], commence sa carrière en tant que coiffeur à la cour de Versailles[3].

En 1804, Louis Hippolyte Leroy fournit le costume du sacre de l'impératrice Joséphine de Beauharnais[4]. Selon Imbert de Saint Amand, « Leroy, qui jusqu'alors n'avait été que marchand de modes, s'était décidé, pour la circonstance, à entreprendre la couture et avait pour associée Mme Raimbaud, célèbre couturière de l'époque »[5]. Leroy « n'était pas un concepteur, mais au contraire faisait exécuter parfaitement des modèles que lui fournissaient divers artistes spécialisés dans cette forme de créativité, comme Louis-Philibert Debucourt, Jean-Baptiste Isabey et Auguste Garneray »[6].

Louis Hippolyte Leroy devient le fournisseur attitré de l'impératrice française et de nombreuses autres cours d'Europe. En six ans, il facture plus de la moitié de la somme de 1 500 000 francs que Joséphine consacre à sa toilette[7]. En 1813, Joséphine est redevable de 152 000 francs auprès de ses ateliers de couture[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ffiona Foulkes, « 'Quality always distinguishes itself' : Louis Hippolyte LeRoy and the luxury clothing industry in early nineteenth-century Parise », dans Consumers and Luxury: Consumer Culture in Europe 1650-1850, Manchester University Press, (ISBN 9780719052743, lire en ligne), p. 183-205
  2. a et b (en) Eleanor Lambert, World of fashion: people, places, resource, R. R. Bowker Co, , p. 326
  3. (en) John Fisher, Eighteen fifteen: an end and a beginning, Cassel, , p. 203
  4. « Robe de cour et traîne de Joséphine », Musée national du château de Malmaison
  5. Arthur-Léon Imbert de Saint-Amand, Les Femmes des Tuileries. La cour de l'impératrice Joséphine, Paris, Édouard Dentu, (lire en ligne), p. 46
  6. (it) Enrica Morini, Storia della moda XVIII-XX secolo, p. 59
  7. Frédéric Masson, Joséphine, impératrice et reine, 1804-1809, Paris, Albin Michel, (lire en ligne).
  8. Boris Dänzer-Kantof, La Vie des Français au temps de Napoléon, Paris, Larousse, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]