Louis-Auguste Bisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie de Chopin (1849), attribuée à Louis-Auguste Bisson

Louis-Auguste Bisson est un photographe français, né le à Paris et mort le (à 62 ans) en cette même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1841, après des études d'architecture, il ouvre un studio près de la Madeleine à Paris.

En 1842, le photographe Louis-Auguste Bisson, tire d'Honoré de Balzac un daguerréotype — procédé alors connu depuis seulement trois ans et auquel Balzac s'intéressait beaucoup[1] — dont il fait ensuite un portrait en couleur.

Avec son frère Auguste-Rosalie Bisson, il fait de nombreuses photographies de montagne ; ensemble ils sont connus sous le nom des frères Bisson (les deux frères s'appellent Auguste).

Il s'est beaucoup servi du procédé au collodion humide.

En 1860, les frères accompagnent Napoléon III lors de son voyage en Savoie et y font des photographies remarquables. Encouragé par ce succès, Auguste-Rosalie fait l'année suivante l'ascension du mont Blanc, accompagné de 25 porteurs[2].

Parmi les photographies les plus célèbres qui sont attribuées à Louis-Auguste Bisson figure celle du compositeur Frédéric Chopin. L'origine de ce portrait n'ayant jamais été démontrée, il a été exclu de l'exposition Les frères Bisson, photographes organisée par la Bibliothèque Nationale de France (site François-Mitterrand, 1999) et le musée Folkwang[réf. souhaitée].

Plusieurs des photographies de Bisson (Nécrose du nez, Ablation totale de la mâchoire inférieure, Homme à la joue gonflée etc.) représentent des malades et sont destinées à illustrer des ouvrages de médecine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Je reviens de chez le daguerréotypeur, et je suis ébaubi par la perfection avec laquelle agit la lumière (…) » (Honoré de Balzac et Madame Hańska, Lettres à l’étrangère, t. 2, Paris, Calmann-Lévy,‎ (lire en ligne))
  2. Robert Leggat, « Bisson Louis and Auguste », dans A history of photography from its beginnings till the 1920s, 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :