Lou Pearlman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pearlman.
image illustrant un producteur de musique image illustrant un homme d'affaires image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un producteur de musique et un homme d'affaires américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) .

Lou Pearlman
Lou-pearlman-mugshot.jpg

Lou Pearlman en 2007.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
TexarkanaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique

Louis Jay Pearlman, dit Lou Pearlman, né le 19 juin 1954 à Flushing (Queens, New York) et mort le 19 août 2016 à Texarkana (Texas), est un impresario et escroc américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lou Pearlman est avant tout connu pour avoir été le manager de plusieurs boys bands, dont notamment les Backstreet Boys et N'Sync.

Il joue comme guitariste pour un groupe local étant adolescent et est soutenu par son cousin Art Garfunkel qui, sous la pression de la mère de Pearlman, lui achète son premier appartement et sa première voiture de luxe (une Rolls Royce).

Quand son intérêt pour la musique s'émousse, il s'implique dans l'aviation civile commerciale. Trans Continental Airlines (ou Planet Airways) le rapproche à nouveau de l'industrie musicale - tout en étant le support d'une fraude financière d'envergure[réf. nécessaire].

Escroquerie[modifier | modifier le code]

Le FBI découvre en 2006 que, depuis de nombreuses années, il a monté une pyramide de Ponzi en incitant des banques et des particuliers à investir des fonds dans des entreprises fictives, la « TransContinental Airlines Travel Services » et la « TransContinental Airlines ». La fraude s'élève à plus de 300 millions de dollars. Il est condamné en 2008 à 25 ans de prison.

Décès[modifier | modifier le code]

Lou Pearlman meurt le 19 août 2016 en prison à Texarkana (Texas).

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Les Henderson, Under Investigation: The Inside Story of the Florida Attorney General's Investigation of Wilhelmina Scouting Network, the Largest Model and Talent Scam in America, Coyote Ridge Publishing, (ISBN 978-0-9687133-3-4), p. 511
  • (en) Tyler Gray, The Hit Charade: Lou Pearlman, Boy Bands, and the Biggest Ponzi Scheme in U.S. History, Harper Collins, (ISBN 978-0-06-157966-0), p. 320

Liens externes[modifier | modifier le code]