Lotfi Zadeh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lutfi et Zadeh.
Lotfi Zadeh
Description de cette image, également commentée ci-après

Lotfi Zadeh à Barcelone en 1997.

Nom de naissance Lotfi Aliasker Zadeh
Naissance
Bakou (Azerbaïdjan)
Décès (à 96 ans)
Berkeley
Domicile États-Unis
Domaines Mathématiques, électrotechnique, intelligence artificielle
Institutions Université de Californie à Berkeley
Diplôme Université de Téhéran,
université Columbia
Directeur de thèse John R. Ragazzini (en)
Étudiants en thèse Joseph Goguen (en)
Renommé pour Logique floue
Ensemble flou
Transformée en Z
Distinctions

Eringen Medal (1976)
Médaille Richard Hamming (1992)
Rufus Oldenburger Medal (1993)
IEEE Medal of Honor (1995)
BBVA Foundation Frontiers of Knowledge Award (2012)
Association for Computing Machinery
Institute of Electrical and Electronics Engineers
Académie américaine des arts et des sciences
Association for the Advancement of Artificial Intelligence

Académie nationale d'ingénierie des États-Unis
Eurasian Academy

Lotfi Aliasker Zadeh[1] (en azerbaïdjanais : Lütfəli Rəhimoğlu Əsgərzadə[2]) né le à Bakou (Azerbaïdjan) et mort le à Berkeley[3], est un mathématicien, informaticien, ingénieur en électricité, chercheur en intelligence artificielle et professeur émérite[4] en informatique à l'université de Californie à Berkeley.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de père azeri et de mère russe, il a grandi en Iran et étudié à l'université de Téhéran avant de rejoindre les États-Unis où il a poursuivi ses études au MIT et à l'université Columbia.

En 1965, il introduit la théorie des ensembles flous dont les applications industrielles sont nombreuses. Ses idées novatrices débouchent sur différentes méthodes telles que la notion de réseau neuronal.

Lotfi Zadeh est le fondateur[5] de la logique floue, largement utilisée dans les différents domaines de l'informatique.

En logique classique, une proposition est soit vraie (1) soit fausse (0). Zadeh propose d'utiliser plutôt un degré de vérité, nombre pouvant aller de 0 (pour absolument faux) à 1 (pour absolument vrai). En reformulant la logique et la théorie des ensembles sur cette base[6], Zadeh étend le domaine de la logique aux connaissances empiriques.
Exemple : étant donnée une échelle de température de référence, on peut assigner un degré de vérité à la proposition « le bain est chaud », voire à la proposition « le bain est très chaud », et appliquer au mieux une règle « si le bain est très chaud, réduire le chauffage ».

En 1978, Zadeh a introduit une logique possibiliste [7].

Lofti Zadeh était professeur émérite à l'université de Berkeley.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lotfi Aliasker Zadeh - Document d'immigration à Philadelphie, Pennsylvanie en 1944 », sur FamilySearch (consulté le 11 septembre 2017)
  2. (az) « Diasporla İş üzrə Dövlət Komitəsi », sur diaspora.gov.az (consulté le 31 mars 2017)
  3. [1]
  4. (en) « Lotfi A. Zadeh | EECS at UC Berkeley », sur www2.eecs.berkeley.edu (consulté le 31 mars 2017)
  5. DOI:10.1016/S0019-9958(65)90241-X
  6. Plus généralement, Goguen a défini quelles conditions devaient satisfaire un ensemble de valeurs de vérité et ses opérateurs pour qu'une telle logique soit possible
  7. D. Dubois et H. Prade, Théorie des possibilités: application à la représentation des connaissances en informatique, Masson, Paris, 1988. [bibtex-entry]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Daniel McNeil et Paul Freiberger, Fuzzy Logic: The discovery of a revolutionary computer technology - and how it is changing our world, New York, Simon & Schuster, 1993.  (ISBN 0-671-73843-7)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]