Laurence Nobécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lorette Nobécourt)
Lorette Nobécourt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Laurence Nobécourt, dite Lorette Nobécourt, née le à Paris, est une écrivaine et poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurence Nobécourt est née à Paris en 1968 et étudie chez les Ursulines[1]. Après son baccalauréat et une expérience théâtrale, elle intègre une école de commerce, puis entre à l'École de journalisme de la rue du Louvre[1]. Elle devient rédactrice en chef de Trouvailles, magazine d'antiquités et de brocante au tirage confidentiel[1]. Elle est remarquée avec son premier roman La Démangeaison, publié en 1994 sous le nom de Lorette Nobécourt aux éditions Sortilèges, qui raconte l'eczéma qui la fait souffrir depuis qu'elle a trois ans[1].


Elle a publié par la suite romans, récits, poésie, théâtre, d’abord sous le nom de Lorette Nobécourt puis, à partir de 2016, sous sa véritable identité.

Depuis 2007, elle vit dans la Drôme où elle anime, parallèlement à son travail d'écrivain, des ateliers d’écriture[2] intitulés « La Voie du Verbe ».

Lorette Nobécourt a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2002-2003[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1994 : La Démangeaison, Sortilèges.
  • 1997 : « L'Équarrissage », dans Dix, Grasset/Les Inrockuptibles.
  • 1998 : La Conversation, Grasset[4].
  • 1999 : Horsita, Grasset.
  • 2001 : Substance, éditions Pauvert.
  • 2001 : L'Équarrissage, réédition, postface de Mehdi Belhaj Kacem, Mille et une nuits.
  • 2002 : Nous, éditions Pauvert.
  • 2006 : En nous la vie des morts, Grasset.
  • 2009 : La Démangeaison, édition définitive, Grasset.
  • 2009 : L'Usure des jours, Grasset.
  • 2011 : Grâce leur soit rendue, Grasset.
  • 2013 : La Clôture des merveilles. Une vie d'Hildegarde de Bingen, Grasset.
  • 2013 : Patagonie intérieure, Grasset.
  • 2016 : Lorette, Grasset.
  • 2017 : La Vie spirituelle, Grasset.
  • 2018 : Vivant jardin, suivi du Poème perdu, Le Cerf.
  • 2019 : Le Chagrin des origines, Albin Michel.
  • 2021: Nuit et lumière, avec Shelomo Selinger, Albin Michel.
  • 2021 : Post tenebras lux, Le Cerf.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Pascale Frey, « Lorette Nobécourt en sa cellule », L'Express, 1er septembre 1999.
  2. Dates clés sur le site officiel de l'auteur
  3. Courte biographie sur le site de la Villa Médicis
  4. Luc Le Vaillant, « Très chair. Lorette Nobécourt, 29 ans, écrivain, publie “la Conversation”. Un deuxième roman plein de corps. », Libération, 28 mars 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]