Liz Saville Roberts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Liz Saville-Roberts
Official portrait of Liz Saville Roberts crop 2.jpg
Fonctions
Membre du 58e Parlement du Royaume-Uni (d)
Dwyfor Meirionnydd
depuis le
Membre du 57e Parlement du Royaume-Uni (d)
Dwyfor Meirionnydd
-
Membre du 56e Parlement du Royaume-Uni (d)
Dwyfor Meirionnydd
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique
Site web

Elizabeth Saville Roberts PC (née Saville ; le ) [1] est une politicienne d'origine anglaise et est actuellement chef du groupe de Plaid Cymru à la Chambre des communes. Elle est députée de Dwyfor Meirionnydd depuis 2015.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Saville Roberts grandit à Eltham, Londres, avant de déménager à Aberystwyth, Ceredigion à l'âge de 18 ans, pour étudier les langues à l'Université d'Aberystwyth. Elle travaille dans la formation continue en gallois [2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2004, elle devient membre du Conseil Gwynedd pour Morfa Nefyn [3]. En 2008, elle est membre du cabinet de l'autorité chargée de l'éducation.

Elle est élue au Parlement en 2015, représentant Dwyfor Meirionnydd, devenue porte-parole de Plaid pour les affaires intérieures, l'éducation, la santé, l'environnement, l'énergie, les égalités et les gouvernements locaux [4]. Dans son discours inaugural au parlement, elle souligne son engagement, ainsi que celui de Plaid Cymru, en faveur de l'éducation du public, et met en évidence les problèmes auxquels le pays de Galles est confronté. Elle est la toute première femme députée de Plaid Cymru.

Elle quitte son poste de conseillère après son élection au parlement [5].

En 2016, Saville Roberts présente une Proposition de loi à la Chambre des communes qui s'attaque à l'intimidation en ligne et à la cybercriminalité [6],[7].

Elle conserve son siège aux élections générales anticipées de 2017 avec une majorité accrue [8]. À la suite des élections de 2017, elle est chef du groupe Plaid Cymru Westminster et porte-parole du parti pour les affaires intérieures, la justice, les affaires, l'énergie, la stratégie industrielle, les femmes et l'égalité [9].

Début 2017, Saville Roberts plaide en faveur de l'introduction d'une loi sur le modèle de celle qui existe aux États-Unis contre le viol afin d'empêcher le contre-interrogatoire des antécédents sexuels des victimes de viol dans les salles d'audience, et dépose un projet de loi d'initiative parlementaire sur la question. Le gouvernement lance un examen d'urgence en réponse [10],[11]. Plus tard dans l'année, en novembre 2017, elle lance des appels en faveur de la mise en œuvre d'un système de bracelet électronique pour les agresseurs domestiques et les harceleurs, ce qui permettrait à leurs victimes d'être alertées si elles sont à proximité [12],[13].

En 2018, Saville Roberts s'oppose à l'implication du Royaume-Uni dans le bombardement de Damas et Homs en 2018, qu'elle décrit comme une "action symbolique" qui ne ferait "pas grand-chose pour apaiser les souffrances humaines sur le terrain en Syrie ni pour apporter la stabilité dans la région". Elle critique également le Premier ministre Theresa May pour ne pas avoir demandé au Parlement un vote sur les frappes aériennes avant de continuer [14],[15].

Elle est présidente du groupe parlementaire multipartite sur la criminalité numérique [16].

En octobre 2018, elle parle en irlandais à la Chambre des communes alors qu'elle appelle Secrétaire d'État pour l'Irlande du Nord Karen Bradley à mettre en œuvre une loi sur la langue irlandaise. On pense qu'elle est la première personne à parler irlandais à la Chambre des communes depuis février 1901 [17].

Le 7 mars 2019, Saville Roberts est admise au Conseil privé [18].

Elle est membre du Comité mixte sur le projet de loi sur les abus domestiques [19].

En mars 2019, Saville Roberts vote pour un amendement déposé par les membres du Groupe indépendant pour un deuxième vote public sur l'adhésion à l'UE [20].

Saville Roberts est réélue aux élections générales de 2019 [21],[22].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Saville Roberts vit dans le village de Morfa Nefyn à Gwynedd avec son mari depuis 1993. Ils se sont mariés en 1994 et ont des filles jumelles [1],[23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Saville Roberts, Elizabeth, (born 16 Dec. 1964), MP (Plaid Cymru) Dwyfor Meirionnydd, since 2015 », Who's Who,‎ (DOI 10.1093/ww/9780199540884.013.283990)
  2. Sophie Jamieson, « Female MPs: Parliament's future front bench stars », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2015)
  3. « Liz Saville-Roberts » [archive du ], Plaid Cymru (consulté le 15 mai 2015)
  4. « Liz Saville Roberts MP », UK Parliament
  5. « Morfa Nefyn By-election: 9 July 2015 », Gwynedd Council (consulté le 6 juin 2018)
  6. Sandra Laville, « Online abuse: 'existing laws too fragmented and don't serve victims' », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2018)
  7. « Bill targets online abuse and crime », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2018)
  8. « Dwyfor Meirionnydd parliamentary constituency – Election 2017 », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  9. « Plaid Cymru announces Westminster spokespeople », Plaid Cymru, (consulté le 23 juin 2017)
  10. (en-GB) « MP hopes review will help rape victims », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  11. (en) Travis, « MP proposes UK rape shield law to protect victims in court », the Guardian, (consulté le 26 juin 2018)
  12. « Convicted stalkers and domestic abusers should be forced to wear GPS trackers, campaigners say », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  13. Martin Evans, « Calls for stalkers and domestic abusers to be fitted with electronic tags to alert victims », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  14. « Long-term plan call after Syria strikes », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  15. David Williamson, « What is the evidence Assad used chemical weapons – and what did we bomb? », WalesOnline,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  16. (en) Commons, « House of Commons – Register Of All-Party Parliamentary Groups as at 21 July 2016: Digital Crime », publications.parliament.uk (consulté le 26 juin 2018)
  17. « British MP uses Irish language » (consulté le 24 octobre 2018)
  18. « Privy Council appointment: 7 March 2019 », GOV.UK
  19. « New appointments this week in UK politics, the civil service and public affairs », PoliticsHome, (consulté le 14 mars 2019)
  20. Mosalski, « Brexit latest: The Welsh MPs who voted for a second referendum », Wales Online,
  21. (en) « Plaid Cymru's Liz Saville-Roberts holds Dwyfor Meirionnydd », Denbighshire Free Press (consulté le 14 décembre 2019)
  22. Mosalski, « General Election 2019 result for Dwyfor Meirionnydd », walesonline, (consulté le 14 décembre 2019)
  23. « Liz Saville Roberts », HuffPost (consulté le 23 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]