Livre de l'Éparque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Livre de l'Éparque (en grec byzantin Ἐπαρχικὸν Βιβλίον / Eparchikon Biblion) ou du Préfet est une compilation de règlements concernant les corporations constantinopolitaines placées sous la supervision de l'éparque de la Ville.

Datation[modifier | modifier le code]

Le texte est daté de 911-912, sous le règne de Léon VI, mais la mention de tétartèra suggère une compilation ou une interpolation sous Nicéphore II Phocas.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le Livre de l'Éparque est divisé en 22 chapitres de règles consacrés à différentes guildes : notaires, argyropratai, changeurs, vendeurs de textile ou de parfum, fabricants de chandelle, de savon, marchands de viande, poisson, vin, etc. Certaines professions parmi les plus courantes de la société byzantine n'y figurent pas, tels que les potiers, cordonniers, ou encore les forgerons, tailleurs, teinturiers, barbiers, médecins. Mais il traite aussi des assistants de l'éparque, des bothroi et des technitai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

  • (de) Éd. et Trad. : J. Koder, Das Eparchenbuch Leons des Weisen, Vienne, 1991.
  • J. Nicole, Le Livre du Préfet ou l'édit de l'empereur Léon le Sage sur les corporations de Constantinople, Genève, 1893.

Commentaires[modifier | modifier le code]