Liu Chao-shiuan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liu Chao-shiuan
2007SCUltraMarathon Day1 Chao-hsuian Liu.jpg

Liu Chao-shiuan, le 24 novembre 2007.

Fonctions
ministre des transports et des communications (d)
-
Prédécesseur
Eugene Chien (en)
Successeur
Tsay Jaw-yang (en)
vice-premier ministre de la République de Chine (en)
-
Prédécesseur
John Chiang (en)
Successeur
Yu Shyi-kun (en)
premier ministre de la République de Chine
-
Prédécesseur
Chang Chun-hsiung (en)
Successeur
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
HengyangVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Parti politique

Liu Chao-shiuan, né le à Liuyang en Chine, est un homme politique taïwanais. Président du Yuan exécutif (premier ministre) du au , il succède à Chang Chun-hsiung.

Biographie[modifier | modifier le code]

Liu Chao-shiuan obtient son baccalauréat à l'université nationale de Taïwan en 1965. Par la suite, il décroche une maîtrise en génie chimique de l'université de Sherbrooke en 1968[1]. Il couronne ses études avec l'obtention d'un Ph.D. en chimie de l'Université de Toronto en 1971[1].

Après ses études, il retourne à Taïwan et devient enseignant. De 1987 à 1993, il est président de l'Université nationale de Tsing Hua[1].

De 1993 à 1996, il est ministre des Transports, puis vice-premier ministre de 1997 à 2000.

Après son mandat de vice-premier ministre, il retourne à l'enseignement. En 2004, il a été nommé président de l'Université Soochow de Taiwan à Taipei[1].

Du au , il est premier ministre du gouvernement de Taïwan[2]. Ses principaux objectifs sont l'augmentation du revenu moyen des Taïwanais, et la baisse du chômage[3]. Selon un câble Wikileaks, Liu Chao-shiuan a été vivement recommandé par le vice-président Vincent Siew[4].

Le , alors que le Japon provoque Taïwan en coulant l'un de ses navires de pêche, Liu Chao-shiuan refuse toute réponse armée, déclarant « La déclaration de guerre est la dernière option pour résoudre les différends entre les deux pays »[5].

En septembre 2009, alors qu'un scandale frappe le pays au sujet de lait en poudre contaminé à la mélamine en provenance de la Chine, Liu Chao-shiuan ordonne un boycott sur l'import de tous les produits de la marque concernée[6]. Il demande également des excuses publiques de la part des représentants chinois, ainsi que le paiement de 154 millions d'euros pour couvrir les dommages générés[7].

Il résigne suite à sa gestion vivement critiquée du typhon Morakot qui frappe le pays fin septembre 2009[8]. Wu Den-yih lui succède.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Président de l'association générale de la culture chinoise

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Alma mater », Université de Sherbrooke,‎ (consulté le 24 octobre 2008)
  2. (en) « Taiwan Academic Liu Chao-shiuan Named Premier », sur Chinadigitaltimes.net,‎
  3. « Liu Chao-shiuan décline les grandes orientations de son gouvernement devant le Parlement », sur Taiwaninfo.nat.gov.tw,‎
  4. (en) « KMT insider candidly discusses KMT politics, cross-strait flights, ans US-Taïwan relations », sur Wikileaks.org,‎
  5. Martine Bulard, « Chine-Taïwan, les avions de la paix », sur Mondediplo.net,‎
  6. (en) « Fonterra blames 'criminal contamination' », sur Stuff.co.nz,‎
  7. (en) « Growing list of companies implicated in Chinese milk scandal », sur Asianews.it,‎
  8. (en) Edward Wong, « Prime minister of Taïwan quits over typhoon response », sur Nytimes.com,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]