Lise St-Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une femme politique image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant une femme politique québécoise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lise St-Denis
Fonctions
Députée de Saint-Maurice—Champlain

(4 ans 5 mois et 17 jours)
Élection
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau Parti démocratique (mai 2011-janvier 2012)
puis Parti libéral du Canada (janvier 2012-octobre 2015)
Prédécesseur Jean-Yves Laforest
Successeur François-Philippe Champagne
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Montréal (Québec, Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique, Parti libéral du Canada
Profession Enseignante
Résidence Montréal

Lise St-Denis (née le à Montréal) est une femme politique québécoise, canadienne. Elle a représenté la circonscription de Saint-Maurice—Champlain à la Chambre des communes du Canada du 2 mai 2011 au 19 octobre 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lise St-Denis possède un baccalauréat es arts ainsi que deux maîtrises en éducation et en littérature québécoise. Elle a occupé le poste d'enseignante du français au secondaire pendant 34 ans.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Lise St-Denis a commencé à militer pour le Nouveau Parti démocratique vers 2001[1]. Elle a été candidate défaite en 2008 dans Longueuil—Pierre-Boucher, puis élue en 2011. Après huit mois comme députée du NPD, elle annonce en janvier 2012 qu'elle siégera dorénavant avec les libéraux[2].

De janvier 2012 à la fin de son mandat, elle est porte-parole libérale en matière d'éducation préscolaire et de garderies. Elle est aussi membre du Comité des langues officielles de la Chambre des communes.

En tant que femme politique, Lise St-Denis s'intéresse principalement à l'éducation, à la formation post-secondaire et à la condition des femmes, notamment celles qui ont des enfants et qui retournent aux études. La députée s'occupe également d'accès internet, de chômage et du dossier autochtone.

En avril 2014 elle annonce qu'elle ne sera pas candidate pour lés élections prévues en 2015[3].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Aux élections du 2 mai 2011, 48 871 électeurs sur un total de 80 534 électeurs figurant sur les listes électorales, se sont prévalus de leur droit de vote, soit 60,7 % des électeurs de cette circonscription. De ce nombre de 48 871 bulletins de vote, 1 193 ont été rejetés, il restait ainsi 47 678 votes valides. Selon Élections Canada, 8 242 ont votés par anticipation[4].


Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Jacques Grenier Conservateur +08 447, 17,72 %
     (sortant) Jean-Yves Laforest Bloc québécois +13 961, 29,28 %
     Yves Tousignant Libéral +05 670, 11,89 %
     Lise St-Denis NPD +18 628, 39,07 %
     Pierre Audette Vert +00972, 2,04 %
Total 47 678 100 %
Élections 2011 Saint-Maurice-Champlain.jpg

La répartition des votes par territoire montre des proportions assez semblables, avec quelques légères variantes : les électeurs de la MRC des Chenaux ont voté un peu plus pour Lise St-Denis (NPD) que les trois autres territoires; ceux de Shawinigan un peu plus pour Jean-Yves Laforest (Bloc québécois); ceux de la MRC de Mékinac un peu plus pour Jacques Grenier (Conservateur); et ceux de La Tuque davantage pour Yves Tousignant (Libéral).


Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Jacques Bouchard Conservateur +07 210, 14,38 %
     Jean Dorion Bloc québécois +23 118, 46,12 %
     Ryan Hillier Libéral +10 920, 21,79 %
     Lise St-Denis NPD +07 021, 14,01 %
     Danielle Moreau Vert +01 752, 3,5 %
     Serge Patenaude Marxiste-léniniste +00103, 0,21 %
Total 50 124 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louise Plante, « Année d'apprentissage pour Lise St-Denis », sur Le Nouvelliste,‎ (consulté le 3 février 2017)
  2. Hugo de Grandpré, « La néo-démocrate Lise St-Denis passe au PLC », sur La Presse,‎ (consulté le 3 février 2017)
  3. « Élections fédérales 2015 : Lise St-Denis ne sera pas candidate », sur Radio-Canada,‎ (consulté le 3 février 2017)
  4. Élections Canada, Quarante et unième élection générale 2011, Résultats officiels du scrutin, [en ligne] http://www.elections.ca/scripts/ovr2011/defaultf.html (consulté le 17 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]