Lihadh Al-Gazali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Al-Gazali.
Lihadh Al-Gazali
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Distinction

Lihadh Al-Gazali est une généticienne Irakienne[1]. Elle travaille au département de pédiatrie de l’Université des Émirats arabes unis à al-Ain[2]. Ses recherches concernent la caractérisation de troubles héréditaires dans la population des Émirats arabes unis qui présente notamment un taux élevé de mariages consanguins. Sa contribution a permis de démontrer l’importance d’une consultation génétique pour la prévention de ces troubles[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Sevjidmaa Baasanjav et Lihadh Al-Gazali, « Faulty Initiation of Proteoglycan Synthesis Causes Cardiac and Joint Defects », The American Journal of Human Genetics, vol. 89, no 1,‎ , p. 15–27 (PMID 21763480, PMCID 3135799, DOI 10.1016/j.ajhg.2011.05.021)
  • NA Akawi, L Al-Gazali et BR Ali, « Clinical and molecular analysis of UAE fibrochondrogenesis patients expands the phenotype and reveals two COL11A1 homozygous null mutations », Clinical Genetics, vol. 82, no 2,‎ , p. 147–156 (PMID 21668896, DOI 10.1111/j.1399-0004.2011.01734.x)
  • Lihadh Al-Gazali et Christopher A. Walsh, « A Homozygous Mutation in the Tight-Junction Protein JAM3 Causes Hemorrhagic Destruction of the Brain, Subependymal Calcification, and Congenital Cataracts », The American Journal of Human Genetics, vol. 87, no 6,‎ , p. 882–889 (PMID 21109224, PMCID 2997371, DOI 10.1016/j.ajhg.2010.10.026)
  • L. Al-Gazali et C. G. Woods, « A novel NGF mutation clarifies the molecular mechanism and extends the phenotypic spectrum of the HSAN5 neuropathy », Journal of Medical Genetics, vol. 48, no 2,‎ , p. 131–135 (PMID 20978020, PMCID 3030776, DOI 10.1136/jmg.2010.081455)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée avec Wessam Shather, un neurochirurgien avec lequel elle a 3 enfants[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Talea Safvi, « Lihadh Al Ghazali on genetics », sur http://gulfnews.com, (consulté le 30 septembre 2017)
  2. Denis Segent, « Une Irakienne lauréate du prix L'Oréal-Unesco. Lihadh Al Gazali, professeur de génétique clinique à l'Université d'Al-Ain, Émirats arabes unis. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.la-croix.com, (consulté le 30 septembre 2017)
  3. a et b (en) Priya Shetty, « Lihadh Al-Gazali: a leading clinical geneticist in the Middle East », The Lancet, vol. 367, no 9515,‎ , p. 979 (PMID 16564349, DOI 10.1016/S0140-6736(06)68412-2, lire en ligne)
  4. « Prix L’OREAL-UNESCO 2008 : 40 chercheuses du monde entier signent la Charte d’Engagement « Pour les Femmes et la Science » », sur http://portal.unesco.org, (consulté le 30 septembre 2017)
  5. « Etre un modèle pour les femmes arabes », sur http://www.20minutes.fr, (consulté le 30 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]