Licenciement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le licenciement est la rupture du contrat de travail à l'initiative de l'employeur.

En droit français[modifier | modifier le code]

Le licenciement en France est, en droit du travail français, la rupture par l'employeur du contrat de travail à durée indéterminée. En Droit français, il y a deux raisons de licencier : celle liée à l'entreprise (problème économique) et celle liée au salarié.

Selon l'OCDE, il est plus facile de licencier un salarié en France qu'en Allemagne, en Belgique ou aux Pays-Bas[1].

Les licenciements collectifs affectent significativement la santé mentale des salariés qui restent dans l’entreprise. Leur consommation d'antidépresseurs et d’anxiolytiques augmente de 41 % à la suite des licenciements de leurs collègues. Selon une étude de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES) : « Cela peut s'expliquer par une augmentation de la précarité de l'emploi vécue par les travailleurs, la peur d’être les prochains à être licenciés et la peur des conséquences pour eux et pour leur famille »[2].

Motif économique[modifier | modifier le code]

Licenciement pour motif économique, licenciement en droit du travail français, consécutif notamment a des difficultés économiques ou à des mutations technologiques ;

Motif personnel[modifier | modifier le code]

Licenciement pour motif personnel, forme de licenciement en droit du travail français

En droit québécois[modifier | modifier le code]

En droit québécois, on utilise généralement le terme licenciement dans un sens plus restreint. On le définit comme la rupture (ou la résiliation) unilatérale du lien d’emploi à l’initiative de l’employeur pour un motif d’ordre économique. Le motif d'ordre économique peut aussi bien découler de l'entreprise elle-même (par ex. nouvelle technologie) que pour une mauvaise conjoncture économique. Le licenciement peut être individuel ou collectif [4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]