Liberation (police d'écriture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liberation
Image illustrative de l'article Liberation (police d'écriture)

Développeurs Pravin Satpute
Herbert Duerr
Caius Chance
Première version 2007
Dernière version 2.00.1 ()
Environnement Multiplate-forme
Type Police d'écriture
Licence SIL Open Font License
Site web fedorahosted.org

Liberation est le nom d'une famille de polices de caractères de type TrueType qui regroupe Liberation Sans, Liberation Sans Narrow, Liberation Serif et Liberation Mono. Toutes sont compatibles en taille avec respectivement Arial, Arial Narrow[1], Times New Roman et Courier New, les polices de caractères les plus utilisées sur le système d'exploitation Windows et sur la suite logicielle Office. Elles ont vocation à servir d'alternative libre à ces polices[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Ces polices ont été développées par Steve Matteson de Ascender Corporation (également à l'origine de la police Droid), sous le nom de Ascender Sans et Ascender Serif. Une variante de cette famille, complétée par l'ajout d'une police open source à chasse fixe, a été développée puis distribuée par Red Hat à partir du 9 mai 2007[3]. Liberation Sans et Liberation Serif sont dérivées respectivement d'Ascender Sans et Ascender Serif, tandis que Liberation Mono se base sur Ascender Sans et Ascender Uni Duo.

Les polices ont été développées en deux phases : la première publication en mai 2007 proposait un jeu de polices complètement utilisables, mais dépourvues d’hinting, ce à quoi remédie la seconde publication, début 2008.

En avril 2010, Oracle ajoute la police Liberation Sans Narrow au projet[4]. Cette nouvelle police est compatible en taille avec la famille de police Arial Narrow[5]. Les nouvelles polices sont officiellement publiées sous le nom Liberation Fonts 1.06[6].


Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Liberation Sans, Liberation Sans Narrow et Liberation Serif correspondent respectivement en taille aux polices Arial, Arial Narrow et Times New Roman, conçues par Monotype Corporation.

Liberation Mono ressemble plus à Liberation Sans qu’à Courier New, proposée également par Monotype Corporation, même si leurs dimensions correspondent.

Les polices Liberation sont destinées à remplacer les polices propriétaires sus-mentionnées pour un usage libre et open-source.

Support Unicode[modifier | modifier le code]

Les trois polices supportent les standards IBM/Microsoft définis par les pages de code 437, 737, 775, 850, 852, 855, 857, 858, 860, 861, 863, 865, 866, 869, 1250, 1251, 1252, 1253, 1254, 1257 et le système de caractères MacRoman. L’encodage standard utilisé par Windows (page de code 437) ne présente que les alphabets latin, grec et cyrillique, et les termes de licence empêchent l’extension à d’autres systèmes d’écriture[7]. Depuis le remplacement des anciennes polices par leurs équivalents Croscore, une extension du support Unicode est devenue possible.

Distribution[modifier | modifier le code]

Red Hat place ces polices de l’Ascender Corporation sous la licence publique générale GNU avec une exception prévue pour les polices, qui stipule que les documents utilisant ces polices ne tombent pas automatiquement sous licence GNU. De plus, toute distribution du code des polices de façon physique doit procurer le droit d’accéder et de modifier le code source des polices, et de réinstaller la version modifiée sur le même support physique ayant servi à sa distribution[8]. Ainsi, ces polices permettent aux systèmes libres et open source de disposer de polices de bonne qualité compatibles avec les logiciels Microsoft.

Le projet Fedora est la première distribution GNU/Linux majeure à inclure ces polices par défaut (dans sa version 9) et propose une version des polices Liberation légèrement revues par Ascender. Elles incluent un zéro pointé et différentes modifications pour faciliter l’internationalisation[9],[10].

D’autres distributions GNU/Linux (comme Ubuntu, OpenSUSE[11] et Mandriva Linux[12],[13]) incluent les polices Liberation dans les installations par défaut. Le logiciel open source OpenOffice.org propose Liberation dans son installation pour tous les systèmes d’exploitation supportés[14],[15],[16],[17],[18].

À cause de problématiques liées à des polices placées sous licence GNU GPL, certains projets cherchent des alternatives aux polices Liberation[7]. À partir d’OpenOffice 3.4 (proposé par Apache), les polices Liberation sont remplacées par les polices de Chrome OS[19] – aussi appelées polices Croscore : Arimo (sans), Cousine (monospace), et Tinos (serif) – qui sont de nouvelles versions des mêmes designs, placées cette fois par Ascender sous licence Apache 2.0.

À partir du 18 juillet 2012, les polices Liberation 2.00.0 et au-dessus constituent un fork des polices Chrome OS publiées sous licence SIL Open Font[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liberation Sans Narrow (branche 1.x uniquement) apparaît avec la version 1.06 publiée en juillet 2010.
  2. « Liberation fonts : quand la police a meilleur caractère ! », sur Framablog,‎ (consulté le 4 avril 2014)
  3. (en) « Liberation fonts », sur Red Hat (consulté le 4 avril 2014)
  4. (en) « Liberation-fonts changelog » (consulté le 11 novembre 2010)
  5. (en) « OpenOffice.org 3.3 New Features » (consulté le 11 novembre 2010)
  6. « {{{1}}} ».
  7. a et b (en) Nathan Willis, « Liberation fonts and the tricky task of internationalization », LWN,‎ (lire en ligne)
  8. « {{{1}}} »
  9. Bugzilla entries for the revised Liberation fonts included in Fedora 9, Red Hat Bugzilla – Bug List
  10. Bugzilla screenshot of the revised Liberation Mono font with dotted zero, Red Hat Bugzilla - Bug #252149 (Image)
  11. (en) « opensuse-oss-i586/liberation2-fonts-2.00.1-2.1.1.noarch.rpm » : « /liberation2-fonts-2.00.1-2.1.1.noarch.rpm »
  12. « {{{1}}} »
  13. « {{{1}}} »
  14. (en) « OpenOffice.org Wiki - External/Modules » (consulté le 31 janvier 2010)
  15. (en) « OpenOffice.org - Issue 77705 - Liberation font and OOo » (consulté le 5 février 2010)
  16. (en) « OpenOffice.org - Issue 104723 - Update Liberation fonts to v1.05.1.20090721 » (consulté le 5 février 2010)
  17. (en) « OpenOffice.org - Issue 111719 - Update Liberation fonts to v1.06 » (consulté le 28 octobre 2010)
  18. « {{{1}}} »
  19. (en) « Liberation vs Croscore fonts »
  20. « {{{1}}} »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]