Let There Be Rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Let There Be Rock (homonymie).
Let There Be Rock

Album de AC/DC
Sortie Drapeau : Australie
Monde
Enregistré Janvier -
Albert Studios
Sydney Drapeau de l'Australie Australie
Durée 40 minutes
Genre Hard rock, blues rock
Producteur Harry Vanda
George Young
Label Drapeau : Australie Albert
Monde Atlantic
Critique

Albums de AC/DC

Singles

  1. Dog Eat Dog
    Sortie : 21 mars 1977
  2. Let There Be Rock
    Sortie : 30 septembre 1977
  3. Whole Lotta Rosie
    Sortie : juin 1978

Let There Be Rock est le 4e album d'AC/DC sorti en en Australie et le sous une autre version dans le reste du monde.

Historique[modifier | modifier le code]

La version internationale de l'album a été remastérisée en 2003. La version australienne n'est quant à elle plus commercialisée.

Comme le précise Angus, le groupe voulait un album « plein de guitares ».
La légende veut que, durant l'enregistrement, l'un des amplis d'Angus ait pris feu, et que George Young lui demanda de continuer à jouer[3]. Certains fans prétendent qu'on peut entendre les grésillements de cet ampli en feu en écoutant Whole Lotta Rosie.

La particularité de cet album est qu'il a été enregistré "live" en studio.

L'album est le premier réel succès du groupe en Europe[4].

Comme d'habitude, l'Australie a droit à une pochette différente de l'Europe. La pochette de la version australienne est plus sobre, avec un fond noir et un gros plan le manche de la guitare d'Angus avec sa main qui glisse dessus.
Concernant le contenu, il n'y a au départ pas de changement ; c'est la première fois pour AC/DC. Cependant, lors de la réédition de la version européenne (prise en charge par des américains), Crabsody in Blue a été remplacée par une version courte de Problem Child, une chanson de Dirty Deeds Done Dirt Cheap, album qui n'était pas encore sorti aux États-Unis à l'époque. La raison donnée pour ce remplacement est que les paroles de la chanson sont "trop osées".
Crabsody in Blue est présente dans le coffret Backtracks, sorti en 2009.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons ont été écrites par Angus Young, Bon Scott et Malcolm Young.

Version australienne et premiers vinyles internationaux[modifier | modifier le code]

no  Titre Durée
01. Go Down 05:33
02. Dog Eat Dog 03:36
03. Let There Be Rock 06:08
04. Bad Boy Boogie 04:29
05. Overdose 06:11
06. Crabsody in Blue 04:39
07. Hell Ain't a Bad Place to Be 04:16
08. Whole Lotta Rosie 05:22

Version internationale[modifier | modifier le code]

no  Titre Durée
01. Go Down 05:33
02. Dog Eat Dog 03:36
03. Let There Be Rock 06:08
04. Bad Boy Boogie 04:29
05. Problem Child 05:24
06. Overdose 06:11
07. Hell Ain't a Bad Place to Be 04:16
08. Whole Lotta Rosie 05:33

Formation[modifier | modifier le code]

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1977-78) Meilleure
place
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[5] 10
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[6] 154
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[7] 29
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Album Chart)[8] 17
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[9] 12
Classement (1981) Meilleure
place
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[10] 42
Classement (2003) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[11] 9
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[12] 37

Certification[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[13] 300 000+ Disque de platine Platine 2001
Drapeau de l'Australie Australie[14] 350 000 + Disque de platine 5 × Platine 2013
Drapeau des États-Unis États-Unis[15] 2 000 000+ Disque de platine 2 × Platine 12/12/1997
Drapeau de la France France[16] 100 000 + Disque d'or Or 1980
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[17] 100 000+ Disque d'or Or 22/07/2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Erlewine, Stephen Thomas, « Let There Be Rock - Allmusic » (consulté en 29 november, 2009)
  2. (en) Twist, Carlo, « Let There Be Rock - Blender »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 6 aout 2009)
  3. Fiche de l'album sur highwaytoacdc.com
  4. http://www.highwaytoacdc.com/index.php?zone=discographie/index&id=3&page_title=Let%20There%20Be%20Rock
  5. (nl) Dutchcharts.nl – AC/DC – Let There Be Rock. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 5 novembre 2014.
  6. (en) « AC/DC - Let There Be Rock : Awards » (consulté le 5 novembre 2014)
  7. (en) Swedishcharts.com – AC/DC – Let There Be Rock. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 5 novembre 2014.
  8. http://chartarchive.org/r/38502
  9. (en) Swisscharts.com – AC/DC – Let There Be Rock. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 25 septembre 2018.
  10. (en) Charts.org.nz – AC/DC – Let There Be Rock. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 5 novembre 2014.
  11. http://infodisc.fr/Album_Artiste_Choisi.php
  12. (en) Norwegiancharts.com – AC/DC – Let There Be Rock. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 5 novembre 2014.
  13. Bundesband Musik Industrie consulté le 25 septembre 2018
  14. aria.com/charts&accreditations/album/2013 consulté le 25 septembre 2018
  15. riaa.com/gold-platinum/search consulté le 25 septembre 2018
  16. Infodisc/les Certifications/AC-DC consulté le 25 septembre 2018
  17. BPI.co.uk/certified-awards/search consulté le 25 septembre 2018