Les Parias de l'an 2187

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Parias de l'an 2187
Auteur Philippe Ébly
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Science-fiction
Éditeur Hachette
Collection Bibliothèque verte
Date de parution 1986
Illustrateur Victor de la Fuente
Couverture Victor de la Fuente
Nombre de pages 157
ISBN 9782010116483
Série Les Conquérants de l'impossible
Chronologie

Les Parias de l'an 2187 est le dix-septième roman de la série Les Conquérants de l'impossible écrite par Philippe Ébly. Ce roman a été édité pour la première fois en 1986 chez Hachette dans la collection Bibliothèque verte.

L'épisode suivant est L'Ordinateur qui semait le désordre.

Résumé[modifier | modifier le code]

Thibault, Xolotl, Serge et Souhi arrivent en Auvergne durant l’été de l’an 2187, ère de début d’un second Moyen Âge. Affamés, ils se rendent à la première ferme sur leur chemin et demandent au fermier du travail contre un repas. Le fermier accepte à la condition qu'ils aillent livrer des sacs dans la montagne. Guidés par le fils du fermier, les quatre adolescents, chargés de sacs très lourds dont ils ignorent le contenu, empruntent les sentiers de montagne. Ils sont arrêtés par des gardes qui fouillent les sacs et y découvrent de la ferraille. Or, la possession et la contrebande de ferraille est interdite par la loi établie par le seigneur de la région, le comte Obech ; les contrevenants sont passibles de travaux forcés pendant cinq ans.

Effarés par cette loi incompréhensible, les voyageurs du temps sont enfermés dans un cachot où se trouve déjà un prisonnier : Jemmo, un garçon de leur âge, qui attend sa punition de vingt coups de fouet pour « petite faute ». Il leur propose de s’évader. L’évasion réussit, et Jemmo se sépare du groupe en lui recommandant la ferme d’un brave homme nommé Fuhig. Le fils de Fuhig leur apprend l’existence d’une race appelée Iquit, en tous points semblables aux hommes, reconnaissables uniquement à leurs manières un peu étranges et à leurs yeux d’un brun d'une clarté inhabituelle. Les Iquits sont détestés et pourchassés par les hommes, car ils enlèvent parfois des jeunes gens de la région.

Fuhig ayant appris que le comte Obech a promis une forte récompense pour l'arrestation des quatre jeunes passeurs de fer, il demande à ces derniers de quitter sa ferme. Il leur fournit des vivres et leur recommande d’éviter la zone dangereuse de la Montagne-aux-serpents. Thibault, Xolotl, Serge et Souhi, qui pensent que Jemmo pourrait être un Iquit, décident de rechercher l'endroit où se cache son peuple, afin de se mettre en sûreté. Le groupe se met en route pour la Montagne-aux-serpents...

Les différentes éditions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]