Les Amours de Cassandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cassandre (homonymie).

Les Amours de Cassandre est un recueil de poèmes en décasyllabes de Pierre de Ronsard, paru en 1552.

Sujet[modifier | modifier le code]

Le recueil porte sur Cassandre Salviati (1530-1607), fille de Bernardo Salviati, un des banquiers de François Ier. Cassandre est une jeune fille italienne rencontrée par le poète le à Blois à un bal de la cour.

Ronsard ne pouvait épouser la jeune fille, car il était clerc tonsuré, cependant il est tombé amoureux de cette jeune fille d'un rang social supérieur à lui. Elle deviendra l'amour impossible de Ronsard et se mariera l'année suivante avec Jehan Peigné, seigneur de Pray. Elle sera à Ronsard, ce que Béatrice a été à Dante et Laure à Pétrarque : l'amour platonique.

Les éditions[modifier | modifier le code]

Collectives[modifier | modifier le code]

D’après François Rouget :

  • 1560 : in-16, comprend 24 pièces nouvelles.
  • 1567 : in-4.
  • 1571 : in-16 comprend 29 pièces nouvelles.
  • 1572-1573 : in-16 comprend 1 pièce nouvelle.
  • 1578 : in-16, comprend 238 pièces nouvelles.
  • 1584 : la dernière publiée du vivant de l’auteur, comprend 32 pièces nouvelles.
  • 1586 : édition posthume, comprend 30 pièces nouvelles

Contemporaines[modifier | modifier le code]

  • Paul Laumonier (puis R. Lebègue et I. Silver), Ronsard, œuvres complètes, Paris, STFM, 1914-1975.
  • Jean Céard, Daniel Ménager, Michel Simonin, Ronsard, œuvres complètes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t. I, 1993- t. II, 1994.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvonne Bellenger,Lisez la Cassandre de Ronsard, Paris, Champion, Unichamp, 1997.
  • Michel Simonin, Pierre de Ronsard, Paris, Fayard, 1990.
  • Oliviert Pot, Inspiration et mélancolie dans les Amours de Ronsard, Genève, Droz, 1990.
  • André Gendre, Ronsard, poète de la conquête amoureuse, 1970.

Liens externes[modifier | modifier le code]