Sonnets pour Hélène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sonnets pour Hélène est un recueil de poèmes de Pierre de Ronsard paru en 1578. Ce recueil était une commande de la reine Catherine de Médicis pour sa protégée, Hélène de Surgères, afin de consoler cette dernière de la perte de son amant à la guerre. Ronsard, qui était bien plus âgé que la jeune femme, a entrepris de lui écrire un recueil de sonnets où il loue sa beauté et la compare avec la belle Hélène, héroïne de la guerre de Troie[réf. nécessaire].

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle ! »

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de mon nom ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serai sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

Références latines et mythologiques[modifier | modifier le code]

Ombres myrteux

L'expression « ombres myrteux » possède plusieurs significations. La myrte, qui est l'un des symboles de Vénus et par conséquent de la beauté, est un thème privilégié par Ronsard qui voit « d'un mauvais œil » l'arrivée du laurier comme nouveau symbole de l'amour au XVIe siècle[1]. Ce terme s'ajoute au mot « ombre », cidolon ou phantasma en grec (umbra, simulachrum pour les Latins). En mythologie, l'ombre n'était ni le corps ni l'âme, mais un état intermédiaire ayant la figure et la capacité du corps et qui lui servait comme une enveloppe lors de la descente aux enfers[2]. L'expression fait donc allusion à un endroit où les amants pourront se retrouver après leur mort.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Françoise Joukovsky, La gloire dans la poésie française et néolatine du 16e siècle: (des rhétoriqueurs à Agrippa d'Aubigné), Librairie Droz,‎ (ISBN 9782600030243, lire en ligne)
  2. François-Joseph-Michel Noël, Dictionnaire de la fable ou mythologie grecque, latine, égyptienne, Le Normant,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :