Pierre Villey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Villey
Naissance
Décès
Nationalité
Formation

Pierre Louis Joseph Villey-Desmeserets, ou Pierre Villey, né le à Caen et mort le à Conches-en-Ouche, est un universitaire français spécialiste de la littérature française du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre est le fils d'Edmond Villey (1848-1924), économiste, doyen de la faculté de droit de Caen, et le frère de Jean Villey (1885-1948), physicien, professeur à la faculté des sciences de Paris, et d'Achille Villey (1878-1955), préfet de la Seine.

Devenu aveugle à 4 ans, Pierre Villey ne se laisse pas abattre par sa cécité et décide d'inscrire son nom dans la lignée intellectuelle de sa famille. Il va démontrer comment la volonté, l'intelligence et la soif de culture peuvent transcender une infirmité.

Après un passage au lycée Malherbe de Caen, il poursuit ses études à Paris à l'Institut national des jeunes aveugles et au lycée Buffon où il obtient chaque année tous les prix de sa classe et, au Concours général, rien de moins que cinq accessits, quatre seconds prix et deux premiers prix. Il prépare au lycée Louis-le-Grand le concours de l’École normale supérieure de la rue d'Ulm et est reçu cinquième. Il passe sa licence puis l’agrégation de lettres classiques où il est premier de sa promotion. Il transcrit toute l’œuvre de Montaigne en braille. Pensionnaire de la Fondation Thiers, il y rédige sa thèse de doctorat sur Montaigne. C’est là qu’il rencontre Louise Boutroux, la fille du philosophe Émile Boutroux, alors directeur de la Fondation, laquelle va devenir sa femme.

Pierre Villey se spécialise dans la littérature française du XVIe siècle. Il multiplie les travaux dont le plus célèbre est sans doute son édition annotée des Essais de Montaigne. Il enseigne à Clermont-Ferrand puis à la faculté des lettres de Caen.

Cet érudit prodigieux est tout aussi célèbre pour son dévouement à la cause des déficients visuels. Il publie plusieurs ouvrages sur le monde des aveugles, qui seront traduits dans de nombreuses langues. Il est secrétaire général de l’Association Valentin Haüy (AVH) de 1924 jusqu’à son décès.

Le 24 octobre 1933, l’express Caen-Paris déraille sur le viaduc de Saint-Élier, près de Conches-en-Ouche. Des voitures se décrochent et tombent dans la rivière. Pierre Villey est tué, à l’âge de 54 ans, avec trente-cinq autres voyageurs. Grièvement blessé, il meurt le même jour à l'hôpital d'Évreux.

Il était le père de trois professeurs d’université : Daniel Villey (1910-1968), économiste, Raymond Villey (1913-1999), médecin, et Michel Villey (1914-1988), juriste.

Le nom de l’universitaire a été donné à des rues à Caen et à Paris (VIIe), à un collège de Paris (XVIIIe) et à la bibliothèque sonore de Caen.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sur la littérature française du XVIe siècle
  • Les sources et l'évolution des Essais de Montaigne, thèse de doctorat d'État, 2 volumes, Paris, 1908 ; tome I : Les sources et la chronologie des Essais ; tome II : L'évolution des Essais ; ouvrage en ligne sur Gallica
  • Les sources italiennes de la Défense et illustration de la langue française de Joachim du Bellay, 162 p., Librairie Honoré Champion, Paris, 1908
  • L'influence de Montaigne sur les idées pédagogiques de Locke et de Rousseau, 270 p., Hachette, Paris, 1911 ; ouvrage en ligne sur Gallica
  • Les sources d'idées au XVIe siècle, Plon, Paris, 1912
  • Pierre de Ronsard, textes choisis et commentés par Pierre Villey, Plon, Paris, 1914
  • Les Essais de Michel de Montaigne, édition conforme au texte de l'exemplaire de Bordeaux, Pierre Villey, directeur de publication, 1914 ; 2004, PUF, Paris, 1 430 p., ISBN 2-13-054397-9
  • Tableau chronologique des publications de Marot, Revue du XVIe siècle, VII, p. 206-234, Paris, 1920
  • Lexique de la langue des Essais de Montaigne et index des noms propres, 1933
  • Montaigne devant la postérité, 379 p., Boivin, Paris, 1935
Sur les aveugles
  • Le monde des aveugles, essai de psychologie, Flammarion, Paris, 1914 ; J. Conti, Paris, 1922
  • La pédagogie des aveugles, Alcan, Paris, 1922
  • L'aveugle dans le monde des voyants, essai de sociologie, Flammarion, Paris, 1927
  • Maurice de La Sizeranne, aveugle et bienfaiteur des aveugles[1], 122 p., Plon, Paris, 1932.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Sizeranne (1857-1924) a été le fondateur de l'Association Valentin Haüy en 1889 et le prédécesseur de Pierre Villey au secrétariat général de l'Association.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Zina Weygand, Pierre Villey, éditeur des œuvres de Montaigne ; sa vie, son œuvre, ses méthodes de travail, communication à la Société des amis du Centre d'études supérieures de la Renaissance, Université François Rabelais, Tours, 2 février 1990
  • Zina Weygand, Pierre Villey, un précurseur, Actes de la Conférence européenne Une Université européenne pour étudiants à besoins spécifiques, Université de Mons-Hainaut-Belgique, 13-14 septembre 1990, Mons, 1991, p. 31-40
  • Zina Weygand, Pierre Villey, universitaire et tiphlophile, sa vie et son œuvre, un témoignage pour la "cause" des aveugles, Actes des XXXIe journées de l'ALFPHV, Paris, 12-20 mai 1990, Paris, 1991, 12 p.
  • Zina Weygand, Les méthodes de travail de Pierre Villey, Le Valentin Haüy, Paris, 1994 33/34, p. 27-30.

Liens externes[modifier | modifier le code]