Cassandre Salviati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salviati.
Cassandre
Cassandre Salviati à 20 ans.jpg
Cassandre à 20 ans, portrait figurant en frontispice des premières éditions des Amours de Pierre de Ronsard.
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Fratrie
Jean Salviati (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Cassandre Salviati, issue de la famille Salviati, a été dans sa jeunesse l'inspiratrice de poèmes de Pierre de Ronsard. Elle est par ailleurs apparentée à Catherine de Médicis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cassandre est la fille du banquier Bernard Salviati, issu d'une noble famille florentine et châtelain de Talcy, non loin de Blois[1]. Elle avait environ quatorze ans lorsqu'elle rencontra Pierre de Ronsard, le , lors d'un séjour de la cour au château de Blois[2],[1]. L'année suivante, à la fin de novembre, elle épousa Jean Peigné, seigneur de Pray (ou de Pré)[3].

Sa relation avec le poète est évoquée par Agrippa d'Aubigné, écrivant à propos de « M. de Ronsard que j'ai connu privément » : « Notre connaissance redoubla sur ce que mes premiers amours s’attachèrent à Diane de Talcy, nièce de Mlle de Pré qui était sa Cassandre »[4]. Ronsard lui-même fait figurer en tête des Amours, publiés à partir de 1552, le portrait de la jeune femme à vingt ans.

Elle eut de son mariage une fille, Cassandre, qui devint la femme de Guillaume de Musset : Alfred de Musset compte Cassandre parmi ses ancêtres[5].

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laumonier 1932, p. 42.
  2. a et b Sandrine Chesnel, « 21 avril 1545, Pierre de Ronsard rencontre sa Rose », sur Franceinfo, .
  3. Laumonier 1932, p. 42-43.
  4. Agrippa d'Aubigné, Œuvres complètes, t. 1, Paris, Alphonse Lemerre, , p. 457.
  5. Jean Nivet, « Ronsard et Cassandre », sur Association orléanaise Guillaume-Budé, .
  6. « École élémentaire Cassandre Salviati », sur Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (consulté le 6 juin 2019).
  7. Jeanne Bourin, Les Amours blessées, GLM LLC, , 320 p. (présentation en ligne, lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Cassandre Salviati (au centre) sur un vitrail de Harry Clarke.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Laumonier, Ronsard, poète lyrique : Étude historique et littéraire, Hachette, (lire en ligne)

Articles liés[modifier | modifier le code]