Leimert Park

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Los Angeles
Cet article est une ébauche concernant Los Angeles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Leimert Park
Lycée Dorsey.
Lycée Dorsey.
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Los Angeles (comté de Los AngelesCalifornie)
Géographie
Coordonnées 34° 00′ 28″ Nord, 118° 19′ 38″ Ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Los Angeles

Voir sur la carte administrative de Los Angeles
City locator 14.svg
Leimert Park

Géolocalisation sur la carte : Californie

Voir sur la carte administrative de Californie
City locator 14.svg
Leimert Park

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Leimert Park

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Leimert Park

Leimert Park est un quartier du South Los Angeles en Californie, au sud-ouest des États-Unis.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il est situé entre la 43e rue, Crenshaw Boulevard, Vernon Avenue et Leimert Boulevard. Bastion de la communauté afro-américaine, Leimert Park est réputé pour ses nombreuses boîtes de jazz et ses salles de concert (World Stage, Babe's & Ricky's Inn, etc.). Les restaurants proposent des plats du Sud des États-Unis.

Le quartier a été dessiné par Frederick Olmsted dans les années 1920 et aligne des « maisons basses aux façades en stuc pastel de style espagnol »[1]. À l'origine, il était un quartier résidentiel blanc ; la communauté noire s'y installa à la suite de Ray Charles et Ella Fitzgerald dans les années 1940. Après les émeutes du quartier de Watts en 1965, des Afro-Américains ouvrent des boutiques d'art indépendantes sur les grandes avenues. Le cinéaste John Singleton surnomme le quartier le « Greenwich Village noir ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gary Lee, « Le Black Power a de beaux restes », Courrier international, 28/09/2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (fr) Gary Lee, « Le Black Power a de beaux restes », dans The Washington Post, repris par Courrier international du 28/09/2006, [lire en ligne]