Léhady Soglo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lehadi Vinagnon Soglo)
Aller à : navigation, rechercher

Léhady Vinagnon Mitoun SOGLO est un homme politique béninois né le 18 décembre 1960 à Paris. il est Maire de la ville de Cotonou, capitale du Bénin, de 2015 à août 2017.

Formation et vie personnelle[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Léhady Vinagnon Mitoun Soglo est le fils aîné de l'ancien président du Bénin de 1991 à 1996, M. Nicéphore Soglo. Il travaillera à plusieurs reprises en étroite collaboration avec ce dernier. Ainsi, de 1993 à 1996, il est Chargé de Mission à la Présidence de la République, il s'occupe alors de la cellule de communication de son père président[1] ; pareillement, de 2003 à 2015, il est 1er Adjoint à la municipalité de Cotonou, alors que son père occupe le poste de Maire de Cotonou[2].

M. Léhady Soglo a une formation d'économiste. Cet ancien du collège Père Aupiais est titulaire d’un Bachelor en sciences politiques obtenu en 1986 à l'Université de Québec et d’un Master en Sciences Économiques obtenu en 1988 à l'Université de Montréal. Il a également obtenu en 1989, un diplôme en Management à MC Gill University. En 1998, il poursuit sa formation à la Kennedy School of Goverment où il obtient un master en politique publique.

M. Soglo est marié et père de trois enfants.

Responsabilités au sein de Renaissance du Bénin[modifier | modifier le code]

En 1992, la mère de Léhady Soglo, Rosine Soglo, crée la formation politique Renaissance du Bénin (RB), un parti au service de son mari alors président[2],[1]. Elle dirige ce parti, l'un des plus importants du Bénin, jusqu'en septembre 2010, où son fils lui succède dans cette fonction de direction[3],[2].

Membre de Renaissance du Bénin dès sa création, Léhady Soglo y avait occupé différentes fonctions dont celle de membre du bureau politique, avant d'en prendre la tête en 2010.

En 2006, il se présente aux élections présidentielles sous les couleurs de Renaissance du Bénin. Il arrive en 4e position avec 8.5 % des voix[3] et se rallie au second tour à Thomas Boni Yayi.

En 2007 et en 2011, il se présente aux législatives et est à chaque fois élu député, mais renonce à ces mandats nationaux en faveur de ces activités à la municipalité de Cotonou.

En mai 2017, Léhady Soglo perd la présidence de Renaissance du Bénin[4] et est même exclu du parti en juin 2017[5], suite à des dissensions internes.

Mairie de Cotonou.[modifier | modifier le code]

En juin 2015, M. Lahédy Soglo succède à son père et est élu Maire de Cotonou[6].

Le 2 août 2017, le Conseil des ministres du gouvernement béninois révoque Lahédy Soglo de sa fonction de maire[7]. Il est accusé de faute grave et de malversation dans la gestion de la municipalité de Cotonou[7]. Lahédy Soglo réfute le bien-fondé de ses accusations : il pense être victime d'un « acharnement politique » de la part du gouvernement de Patrice Talon suite à son soutien de Lionel Zinsou lors de la présidentielle de 2016[5]. Il quitte le Bénin pour la France[5], sur le conseil de ses avocats[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Émile A. Tozzo, « Rosine Soglo, famille et entreprise politique, Rosine Soglo : family and political enterprise », Politique africaine, no 95,‎ , p. 71–90 (ISSN 0244-7827, DOI 10.3917/polaf.095.0071, lire en ligne)
  2. a, b et c Vincent Duhem, « Bénin : les Soglo, histoire d’une dynastie énigmatique – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Léhady Soglo, l’âge d’homme – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  4. Fiacre Vidjingninou, « Bénin : la Renaissance du Bénin tourne la page Soglo – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  5. a, b et c « Bénin: Léhady Soglo sort de son silence lors d’un entretien - RFI », RFI Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. Afrikipresse, « Bénin : Léhady Soglo élu maire de Cotonou - AFRIKIPRESSE - Actualité Afrique », sur www.afrikipresse.fr (consulté le 28 février 2018)
  7. a et b H2-Soft, « Bénin-Cotonou : Léhady Soglo bloque l’élection d’un nouveau maire », sur Banouto (consulté le 28 février 2018)
  8. « Bénin : Léhady Soglo fourbit ses armes à Paris – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)