Le Prénom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Prénom
Auteur Matthieu Delaporte
Alexandre de La Patellière
Genre Comédie
Date de création en français
Lieu de création en français Théâtre Édouard-VII
Metteur en scène Bernard Murat
Scénographe Nicolas Sire

Le Prénom est une pièce de théâtre française écrite par les auteurs Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, mise en scène par Bernard Murat. Elle est représentée pour la première fois en 2010, au théâtre Édouard VII, où elle est jouée plus de 243 fois[1].

Argument[modifier | modifier le code]

Lors d'un dîner familial, l'un des convives annonce que son épouse et lui ont décidé d'appeler leur fils à naître « Adolphe », en référence au roman Adolphe de Benjamin Constant, tandis que les autres pensent immédiatement à Adolf Hitler. Cette déclaration provoque d'intenses débats sur les prénoms susceptibles d'être donnés ou non à des enfants. Le huis clos donne ensuite lieu à un véritable règlement de compte entre les différents protagonistes dont les nombreuses années d’amitié et de relations familiales se retrouvent brusquement ébranlées. La critique du choix du prénom ne sera seulement qu’un prétexte pour les personnages de pouvoir se dire tout ce qu’ils ont véritablement sur le cœur et se cachaient jusqu’à maintenant[2].

Démarche d'écriture[modifier | modifier le code]

L’idée de la pièce est survenue chez les auteurs à l’occasion de vacances en famille où les prénoms de leurs enfants ont suscité beaucoup de commentaires de la part de leurs proches. De là s’ensuit chez les écrivains la volonté d’explorer ce sujet sensible que peut devenir le prénom d’un futur enfant et de se moquer d’une certaine façon de leurs propres choix en matière de prénom qu’ils considèrent eux-mêmes plutôt originaux. Après avoir noté petit à petit leurs idées une année durant, Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière ont finalement trouvé un prénom inacceptable qui ouvrirait la porte à toutes les critiques et conflits familiaux. Leur intention était également d’écrire une pièce parlant de la famille et des différentes places que chacun et chacune peuvent y occuper. Le prénom est seulement le point de départ faisant émerger toutes les rancœurs, les secrets, les rivalités au sein du groupe familial. Par ailleurs, ce sujet permettait également de parler de la société, le choix du prénom étant fortement influencé par le contexte notamment social et familial des parents. Un prénom touche en effet selon les auteurs au domaine de l’intime, reflétant la propre histoire des personnes qui le donnent et ce que l’on projette de soi. Le choix se fait toujours par rapport à autrui et celui qui le porte sera toujours regardé à l’aune du nom qui lui aura été attribué. Concernant la rédaction, Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière ont d’abord élaboré la trajectoire de la narration ensemble mais ont préféré écrire les dialogues séparément afin de ne pas briser la mélodie d’écriture personnelle[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8].

Succès[modifier | modifier le code]

Lors de la première représentation, la pièce rencontre immédiatement un véritable succès. Les droits d’adaptations sont vendus à d’autres pays dès la première semaine et pas moins d’un mois plus tard, les auteurs de la pièce sont sollicités par des producteurs de films en vue d’une adaptation cinématographique[3].

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Décors : Nicolas Sire (ateliers Marigny, avec la collaboration de Denis Cavalli, Ghislène Jolivet, Sean Dumbar et Hélène Vaillant)
  • Musique originale : Benjamin Murat (interprétation : Manuel Peskine piano, Jean-François Ludovicus batterie, François Fuchs contrebasse, Laurent Dessaint saxophone et trompette, Frédéric Moreau, les Violons de France)
  • Costumes : Emmanuelle Youchnovski
  • Lumières : Laurent Castaingt
  • Illustration sonore : Francine Ferrer
  • Assistance à la mise en scène : Léa Moussy
  • Affiche signée Claire Bretécher[9] et réalisée par Thérèse Troïka[10]

Nominations aux Molières 2011[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Paris Première diffuse ce soir la pièce «Le prénom» avec Patrick Bruel » Télé Z, 10 décembre 2016.
  2. a et b Mondociné, « LE PRÉNOM (critique) », sur Mondociné, (consulté le )
  3. a et b « Le Prénom, du succès théâtral à la comédie hilarante », sur LExpress.fr, (consulté le )
  4. La Rédaction, « «Le prénom» la pièce de théâtre avec Patrick Bruel diffusée ce soir », sur TéléZ, (consulté le )
  5. « Le Prénom : interview des réalisateurs Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière - », (consulté le )
  6. « INTERVIEW - Le retour sur scène de Patrick Bruel ! », sur Premiere.fr, (consulté le )
  7. « Ecrire en duo : la méthode Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte », sur SACD, (consulté le )
  8. 123dev, « Le Prénom », sur CEE Ennéagramme | Formation - Stages - Coaching, (consulté le )
  9. Site de Claire Bretécher
  10. Site officiel de Thérèse Troïka

Lien externe[modifier | modifier le code]