Le Pré aux clercs (opéra-comique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pré-aux-Clercs.
Le Pré aux clercs
d'après Chroniques du règne de Charles IX de Prosper Mérimée
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Spyres, dans le rôle du Marquis de Comminge, à l'Opéra Comique en 2014
Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique Ferdinand Hérold
Livret Eugène de Planard
Langue
originale
Français
Dates de
composition
1832
Création
Opéra Comique, Paris

Personnages

Le Pré aux clercs est un opéra-comique en trois actes de Ferdinand Hérold sur un livret d'Eugène de Planard, basé sur la Chronique du temps de Charles IX de Prosper Mérimée (1829). La première représentation eut lieu à Paris le , à l'Opéra-Comique[1].

Création[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1832, Paris est frappée par le choléra, les changements incessants de gouvernement. L'Opéra Comique n'est pas en reste et doit déménager de la salle Ventadour à la salle des Nouveautés, plus petite et moins coûteuse.

Le directeur d'alors, Emile Laurent, demande alors aux députés une nouvelle salle en interpellant la chambre: "L'opéra-comique est une création toute français, un genre de spectacle qui réunit l’intérêt du drame au charme des compositions lyriques. Tour à tour national, impérial ou royal, l'Opéra Comique a toujours été compris au nombre des grands théâtres devant concourir à la répartition des fonds appliqués par l'Etat à soutenir les établissements dramatiques. La Chambre, jalouse de conserver à la France cette suprématie dans les arts que les étrangers eux-même se plaisent à reconnaître, ne voudra sans doute pas priver la capitale d'un genre vraiment français. La chute de l'Opéra Comique entraînerait celle du Conservatoire et de l'école de musique à Rome, où nos jeunes compositeurs prennent des leçons de grands maîtres. La plupart des théâtres de province qui ne soutiennent que par le répertoire de l'Opéra Comique seraient bientôt fermés..."[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pougin A. Hérold, biographie critique illustrée. Henri Laurens, Paris, 1906.
  2. « Programme de salle Pré aux Clercs (Production Opéra Comique 2015) »

Liens externes[modifier | modifier le code]