Eugène de Planard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène de Planard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

François-Antoine-Eugène de Planard est un auteur dramatique français né le à Millau et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a notamment collaboré avec Daniel-François-Esprit Auber, Ferdinand Hérold (Le Pré-aux-clercs, 1832), Adolphe Adam (Le Farfadet, 1852), Nicolas-Charles Bochsa, Michele Enrico Carafa, Jacques-Fromental Halévy (L’Éclair, 1835), George Onslow et Ambroise Thomas (Le Caïd, 1849 ; Le Carnaval de Venise, 1852).

Il a également été secrétaire à la législation au Conseil d’État.

Sa fille Eugénie (1818-1874) a épousé l'auteur dramatique et librettiste Adolphe de Leuven (1802-1884).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1825 : La Belle au bois dormant, opéra-féérie en trois actes, livret d'Eugène Planard d'après Charles Perreault, musique de Michele Carafa, chorégraphie de Pierre-Gabriel Gardel, Académie royale de musique (2 mars)
  • 1832 : Le Pré-aux-clercs, opéra-comique en trois actes d'Eugène Planard d'après Prosper Mérimée, musique de Ferdinand Hérold, Opéra-Comique (15 décembre)
  • 1835 : L’Éclair, opéra-comique en trois actes d'Eugène Planard et Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges, musique de Jacques-Fromental Halévy, Opéra-Comique (16 décembre)
  • 1837 : La Double Échelle, opéra-comique en un acte d'Eugène Planard, musique d'Ambroise Thomas, Opéra-Comique (23 août)
  • 1837 : Guise ou les États de Blois d'Eugène Planard et Saint-Georges, musique de George Onslow, Opéra-Comique (8 septembre)
  • 1838 : Le Perruquier de la Régence, opéra-comique en trois actes d'Eugène Planard et Paul Duport, musique d'Ambroise Thomas, Opéra-Comique (30 mars)
  • 1852 : Le Farfadet, opéra-comique d'Eugène Planard, musique d'Adolphe Adam, Opéra-Comique (19 mars)

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Goubault, « François-Antoine-Eugène de Planard » dans Joël-Marie Fauquet (dir.), Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Fayard, Paris, 2003 (ISBN 2-213-59316-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]