Le Petit Chaperon rouge (film, 1943)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Petit Chaperon rouge (film).
Le Petit Chaperon rouge
Titre original Red Hot Riding Hood
Réalisation Tex Avery
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Loew's Incorporated
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation, Comédie
Durée 7 minutes
Sortie 1943

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Petit Chaperon rouge (Red Hot Riding Hood) est un cartoon réalisé par Tex Avery en 1943. Ce dessin animé est une réécriture du célèbre conte Le Petit Chaperon rouge.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lassés de toujours jouer les mêmes rôles, le Petit Chaperon rouge, sa grand-mère et le Loup demandent une nouvelle version du conte. Dans celle-ci, le Petit Chaperon rouge devient une pin-up travaillant dans un cabaret.

Résumé[modifier | modifier le code]

Tout commence comme dans le conte originel du Petit Chaperon rouge. Mais très vite, les personnages sont lassés de toujours rejouer la même histoire et demandent une nouvelle version du conte.

Rebaptisé Red Hot Riding Hood[1], l'histoire recommence à Los Angeles. Le Loup arrive dans le night club dans lequel le Petit Chaperon rouge exécute un numéro de pin up. Subjugué, le Loup l'invite à passer la soirée avec lui, mais la jeune fille a promis de rendre visite à sa grand-mère. Bien décidé à ne pas laisser sa belle partir, le Loup se rend chez « Grandma » où il ne trouve pas celle qu'il cherchait, mais son aïeule. S'ensuit une course poursuite folle, le Loup essayant de s'enfuir de chez la vieille dame nymphomane, qui elle-même tente de le charmer et de l'embrasser. Après être tombé du haut du gratte-ciel dans lequel vit Grandma, il promet de ne plus jamais se laisser tenter par une femme.

Cependant, il revoit le Petit Chaperon Rouge et, de nouveau tombé sous son charme, se suicide tandis que son fantôme acclame la jeune fille comme au début de l'épisode.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version originale

Autour du cartoon[modifier | modifier le code]

  • Red Hot Riding Hood est arrivé septième dans la liste de « 50 Greatest Cartoons » en 1994[2].
  • À l'origine, la fin était différente, puisque le Loup et Grandma étaient mariés, avaient eu des enfants qui, avec leur père, acclamaient à leur tour le numéro de Red. Cependant, elle a été censurée à cause de la notion de zoophilie qu'elle sous-entendait[3].
  • Le personnage de Red apparaît dans d'autres cartoons tels Swing Swift Cinderella en 1945 ou Little Rural Riding Hood en 1949.
  • À sa sortie (en 1943) le cartoon fut censuré dans un premier temps, sauf pour les G.I.'s qui purent le voir en version intégrale à la demande de certains de leurs officiers[4].

Influence[modifier | modifier le code]

  • Ce cartoon a influencé le film The Mask, notamment s'agissant du numéro de Tina Carlyle (Cameron Diaz). Un extrait de ce dessin animé peut par ailleurs être vu à la télévision chez Stan Ipkiss (Jim Carrey).
  • Dans Qui veut la peau de Roger Rabbit, la scène où Jessica Rabbit chante ressemble énormément à celle de Red Hot Riding Hood. Si Eddy Valiant est plus sage que le loup de Red Hot Riding Hood, on entend clairement dans la bande son des sifflements et des cris similaires à ceux de Wolfie, émis par les autres spectateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre anglais du Petit Chaperon Rouge est originellement Little Red Riding Hood
  2. Red Hot Riding Hood sur l'Internet Movie Database
  3. Ibid.
  4. « AVERY Tex »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]