Le Grand Kallé et l'African Jazz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les musiciens de l'African Jazz (avec un blanc inconnu) à Léopoldville en juin 1961.

Le Grand Kallé et l'African Jazz (connu sous le nom d'African Jazz) est l'un des premiers groupes professionnels de l'ancien Congo belge, actuellement République démocratique du Congo. Il a été fondé en 1953 par Joseph Kabasele Tshamala, connu sous le nom du Grand Kallé.

Le groupe a été invité à Bruxelles en 1960 pour jouer lors de la conférence de la Table ronde belgo-congolaise, où ils créèrent Indépendance Cha Cha[1]. C'est l'un des premiers groupes à jouer et faire connaître la musique africaine moderne en Europe.

Beaucoup de leur production enregistrée, à l'instar de la plus populaire Indépendance Cha Cha, utilisent des rythmes latino-américains comme le cha-cha-cha cubain. Ils ont été, avec l'OK Jazz de Franco Luambo et d'autres, les pionniers de la variante africaine de la rumba, la rumba congolaise, qui a évolué par après vers le Soukous.

Les membres du groupe étaient Simaro Lutumba, Tabu Ley Rochereau et Sam Mangwana, qui ont ensuite fondé chacun leur propre groupe.

Liste des membres[modifier | modifier le code]

Edouard Lutula et Kalé-Roger au cours d'un enregistrement en 1961.

(cette liste est incomplète)

Notes et références[modifier | modifier le code]