Franco Luambo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franco.
Franco Luambo
Description de cette image, également commentée ci-après
Franco entre 1963 et 1968.
Informations générales
Surnom Franco de Mi Amor, Le Sorcier De La Guitare, Grand Maître Yorgho
Nom de naissance François Luambo Luanzo Makiadi
Naissance
Sona-Bata, Flag of Congo Free State.svg Congo belge
Décès (à 51 ans)
Mont-Godinne, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Compositeur-chanteur-musicien
Genre musical Rumba congolaise, soukous
Instruments Guitare, Maracas
Années actives 1954 à 1989
Labels Loningisa, Choc Choc Choc, Edipop

François Luambo Luanzo Makiadi, connu sous les noms de Franco Luambo ou, plus simplement, de Franco, né le à Sona-Bata au Congo belge et mort le à Mont-Godinne en Belgique, est un compositeur, un chanteur et un musicien congolais. Il reste le plus prolifique des compositeurs congolais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franco naît dans le village de Sona Bata dans le Sud-Ouest de la RDC. Son père, Joseph Emongo, est un cheminot, tandis que sa mère cuit du pain à la maison avant de le vendre sur un marché local. Alors qu'il est encore un bébé, ses parents déménagent à Léopoldville. Son frère Bavon Nsiongo fut aussi célèbre comme musicien et auteur-compositeur. En 1956, après la fondation du groupe TP OK Jazz, Franco commence a jouer dans les fêtes ou concerts[1].

Au milieu des années 1970, Franco se déclare musulman et modifie son nom en Abubakkar Sidikki avant de revenir vers la foi catholique. Toutefois, il n'observera jamais les préceptes de la foi islamique et continuera d'être connu sous le nom de Franco.

En 1987, une rumeur court que Franco est sérieusement malade. Cette année, il sort un disque intitulé Attention na SIDA ( « Attention au SIDA » en lingala). Certains en déduisent qu'il est séropositif. Franco meurt le aux Cliniques de l'Université catholique de Louvain Mont-Godinne en Belgique. Son corps est rapatrié au Zaïre et un deuil national de quatre jours est tenu.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Franco est surtout connu pour avoir été un des « maîtres » de la rumba congolaise. Il fait partie du groupe OK Jazz, devenu ensuite le TP OK Jazz (Tout Puissant Orchestre Kinois de Jazz), et il est considéré comme un des fondateurs de la musique congolaise contemporaine.

C'est en 1985 que Franco sort son plus grand succès, Mario, l'histoire d'un gigolo qui vit chez une femme plus âgée (titre repris par Africando en 2006).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Franco et L'OK Jazz - À Paris (1967)
  • Maître Franco De Mi Amor Et L'O.K. Jazz - Les Merveilles Du Passé N°1 (1969)
  • Franco et L'OK Jazz - Franco et L'OK Jazz (1972)
  • Franco et L'OK Jazz - Franco et L'OK Jazz (vol. 2) (1974)
  • 20Ème Anniversaire / 6 Juin 1956 - 6 Juin 1976 (1976)
  • Editions Populaires (1976)
  • Live Recording Of Afro European Tour (1977)
  • Live Recording Of Afro European Tour (vol. 2) (1977)
  • Editions Populaires (1977)
  • Gratest Hits (1978)
  • On Entre O.K. On Sort K.O. (vol. 1 - en colère) (1980)
  • 6 Juin 1956 - 6 Juin 1980 - 24 Ans D'Age (1980)
  • On Entre O.K. On Sort K.O. (vol. 2 - en colère) (1980)
  • On Entre O.K. On Sort K.O. (Á Bruxelles) (1980)
  • Keba Na Matraque (vol. 1) - Respect (1981)
  • Keba Na Matraque (vol. 2) - Bimansha (1981)
  • Keba Na Matraque (vol. 3) - Tailleur (1981)
  • Keba Na Matraque (vol. 4) - Mandola (1981)
  • Tokoma Ba Camarade Pamba (1981)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AboubacarSiddikh, « Bana O.K. Jazz (Franco) - L'O.K. Jazz July 1956 », (consulté le 3 juin 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]