Le Corps des bêtes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Corps des bêtes
Image illustrative de l’article Le Corps des bêtes

Auteur Audrée Wilhelmy
Pays Drapeau du Canada Canada
Genre Littérature québécoise
Littérature canadienne
Version originale
Langue Français
Version française
Éditeur Leméac (Québec)
Grasset (France)
Lieu de parution Québec
Date de parution 2017 (Québec)

Le Corps des bêtes est un roman écrit en 2017 par l'écrivaine québécoise Audrée Wilhelmy et publié par Leméac éditeur. En France, il est paru pour la première fois en mars 2018, aux éditions Grasset.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans la seule chambre d'un phare éloignée de toute civilisation, une jeune fille, Mie, attend son oncle afin qu'il l'initie à la sexualité et lui apprenne à « faire le sexe des humains[1] ». N'ayant jamais connu que son clan immédiat – sa mère Noé, son père, son oncle, sa grand-mère et ses trois jeunes frères –, elle a appris les codes sociaux en observant les animaux, et en se glissant à l'intérieur de leur corps. C'est des bêtes qu'elle tient l'idée de s'accoupler avec son oncle, seul homme disponible – à part son père – dans ce coin de terre reculé.

Le roman tourne autour de la découverte de la sexualité de la jeune fille et, par plusieurs retours dans le passé, de celle de son oncle Osip. À travers eux on rencontre également un clan bousculé par la mer, prisonnier de la nature qui l'entoure.

Le personnage de Noé, mère de Mie, amante d'Osip, est au centre des intrigues qui se tissent entre la fillette et son oncle. Femme sauvage, distante, silencieuse, elle incarne le voyage, la féminité et le mystère pour les deux protagonistes. Ce personnage était également présent dans le premier roman de Wilhelmy, Oss.

À travers des relations marquées par le silence et par un rapport organique au monde et à la nature, c'est l'animalité des personnages (et celle du lecteur[2]) que l'auteure explore.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Le Corps des bêtes, Montréal, éd. Leméac, 2017, 160 p.[3]
  • Le Corps des bêtes, Paris, éd. Grasset, 2018, 200 p.[4]

Critique groupée[modifier | modifier le code]

  • (de) Jennifer Dummer: Literatur aus Kanada. À propos de: Wajdi Mouawad, Anima; Le Corps des bêtes; et André Alexis, Fifteen Dogs. En: 360°-Kanada. Das Magazin. no  3, Juillet 2019, Ed. 360° Medien, Christine & Andreas Walter, Mettmann (ISSN 1869-8328)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wilhelmy, Audrée, 1985-, Le corps des bêtes : roman (ISBN 9782760947528, OCLC 1003308401, lire en ligne)
  2. « L’écriture sensuelle et organique d’Audrée Wilhelmy », sur Le Devoir (consulté le 27 février 2018)
  3. « Le corps des bêtes | Livre - Leméac Éditeur », sur www.lemeac.com (consulté le 27 février 2018)
  4. « Le corps des bêtes », Editions Grasset,‎ (lire en ligne, consulté le 27 février 2018)