Larry Pressler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Larry Pressler
Illustration.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
pour le Dakota du Sud

(18 ans)
Prédécesseur James Abourezk
Successeur Tim P. Johnson
Représentant des États-Unis

(4 ans)
Circonscription 1er district du Dakota du Sud
Prédécesseur Frank Denholm (en)
Successeur Tom Daschle
Biographie
Nom de naissance Larry Lee Pressler
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Humboldt (Dakota du Sud)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain (jusqu'en 2013)
Religion Mormonisme[1]

Larry Lee Pressler, né le à Humboldt (Dakota du Sud), est un homme politique américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une bourse Rhodes, Larry Pressler sert au Viêt Nam en 1966 puis achève ses études à la faculté de droit de Harvard[2].

Il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis en 1974, sous l'étiquette républicaine. En 1978, il est élu au Sénat fédéral. Il est un temps candidat à l'élection présidentielle américaine de 1980[2]. Réélu sénateur à deux reprises, Larry Pressler est battu par le représentant démocrate Tim P. Johnson en 1996[3],[4].

Après son échec, Pressler poursuit des activités de lobbying et de droit à Washington, tout en continuant d'enseigner dans le Dakota du Sud. En 2002, il est candidat à la Chambre des représentants. Il est considéré comme l'un des deux favoris de la primaire républicaine, avec le gouverneur Bill Janklow, qui le devance cependant dans les sondages[3]. Il est largement battu par Janklow[5].

Larry Pressler fait un retour en politique lors des élections sénatoriales de 2014, alors que Tim Johnson ne se représente pas. Candidat indépendant, il affronte notamment le gouverneur républicain Mike Rounds et le démocrate Rick Weiland[6]. Sa candidature se fait d'abord au détriment du démocrate[7], puis au détriment de Rounds, qui apparaissait jusqu'alors comme largement favori[8]. Au soir de l'élection, Pressler arrive en troisième position, avec environ 17 % des suffrages, et rassemble davantage d'électeurs démocrates que républicains[9].

Après la tuerie d'Orlando, il apporte son soutien à la démocrate Hillary Clinton pour l'élection présidentielle américaine de 2016, citant notamment son engagement pour un plus grand contrôle des armes à feu[4]. Converti à l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en 2015, il fait campagne pour la démocrate dans l'Utah, majoritairement mormon[1].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Larry Pressler est considéré comme un républicain modéré durant son mandat de sénateur[4]. Il est libéral sur les questions de société, lors de sa campagne de 2014, il se montre en faveur de l'avortement et du mariage homosexuel[2]. Il vote pour Barack Obama en 2008 et 2012, mais s'estime déçu par sa politique en matière de déficit public[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Herb Scribner, « This former senator and Mormon convert said he wants Utahns to vote for Clinton », sur deseretnews.com, (consulté le 20 avril 2017).
  2. a, b et c (en) James Hohmann, « Pressler may run again — as an indie », sur politico.com, (consulté le 20 avril 2017).
  3. a et b (en) The Associated Press, « Janklow, former senator meet in S.D. House primary », sur billingsgazette.com, (consulté le 20 avril 2017).
  4. a, b et c (en) Tim Devaney, « Former GOP senator endorses Clinton after Orlando shooting », sur thehill.com, (consulté le 20 avril 2017).
  5. (en) The Associated Press, « Governor Is Nominee For House In S. Dakota », sur nytimes.com, (consulté le 20 avril 2017).
  6. a et b (en) Sean Sullivan, « Meet Larry Pressler, the one-man band shaking up the battle for the Senate majority », sur washingtonpost.com, (consulté le 20 avril 2017).
  7. (en) Colin Diersing, « Quirky Ex-Senator Stomps on Democrats' S.D. Hopes », sur rollcall.com, (consulté le 29 septembre 2017).
  8. (en) Jonathan Martin, « Senate Contest in South Dakota Is Free-for-All », sur nytimes.com, (consulté le 20 avril 2017).
  9. (en) « South Dakota Election Results », Election 2014, sur nytimes.com, (consulté le 29 septembre 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]