Lapo Elkann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elkann.
Lapo Eduard Elkann
Naissance (38 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession
Industriel, héritier de Fiat
Famille
Agnelli-Elkann.
Cousine, Comtesse Bianca Brandolini d'Adda

Lapo Eduard Elkann (né le 7 octobre 1977) est un industriel italien, héritier de Fiat (petit-fils de Giovanni Agnelli (1921-2003) et arrière-arrière-petit-fils du fondateur de Fiat Giovanni Agnelli (1866-1945).

Biographie[modifier | modifier le code]

Second fils de Margherita Agnelli (la fille unique de l'« Avvocato ») et de l'écrivain juif franco-italien Alain Elkann, Lapo Elkann naît à New York le 7 octobre 1977. Il se dit aussi juif[1],[2],[3]. Son frère aîné est John Elkann[4].

Après avoir suivi, durant six ans, les cours de l'école française de Rio de Janeiro, au Brésil, il poursuit sa scolarité à l'école française de Londres, puis la termine en France : d'abord, en internat, à l'institut Notre-Dame de Meudon, en 1993 ; ensuite, brièvement, au lycée Charlemagne, à Paris ; enfin, à la pension Sainte-Croix-des-Neiges près d'Évian-les-Bains.

En 1994, il suit durant deux mois son premier stage en tant qu'ouvrier sur les chaînes de montage de Piaggio à Pontedera (Toscane) incognito, sous le nom d'emprunt de Lapo Rossi. Puis il fait son service militaire dans le corps des chasseurs Alpins, et effectue plusieurs stages, notamment chez Salomon Smith Barney, à Londres, et chez Danone en 1997.[citation nécessaire]

En 1998, et pour une durée de quatre ans, il rejoint Ferrari-Maserati, à Modène, où il s'occupe de marchandisage et de projets Internet aux côtés du président Luca di Montezemolo.

En 2002, après avoir passé une année en tant qu'assistant personnel auprès d'Henry Kissinger aux États-Unis, il revient au Lingotto, siège historique du groupe Fiat à Turin.

En 2003, il est nommé responsable des opérations de marketing. En 2004, il prend la responsabilité de la promotion de l'image de Fiat dans le but de promouvoir les marques de Fiat, Alfa Romeo et Lancia à travers des canaux tels que Internet, jeux-vidéo, sponsoring, merchandising

En 2005, Lapo Elkann est victime d'une overdose de cocaïne et d'héroïne : découvert inanimé en compagnie d'un travesti de 53 ans dans un studio de Turin, il est transporté à l'hôpital de Turin. Cette affaire secoue la famille Elkann et n'est pas sans conséquences sur l'image du groupe FIAT dans les médias italiens et internationaux[5],[6],[7] et Lapo Elkann lui-même sera contraint de quitter le groupe.

En 2007, il fonde sa propre marque, Italia Independent, qui commercialise des vêtements et accessoires de luxe dépourvus de logo. Plusieurs années après, il dessinera une collection pour Gucci[8].

En 2009, le magazine Vanity Fair le classe dans sa liste des hommes les plus élégants du monde : il le sera trois autres fois. Son grand-père l'avait précédé en 1970.

En 2012, Lapo Elkann médiatise une relation de quelques mois, avec Goga Ashkenazi, une femme dont le nom réel est Gaukhar Erkinova Berkalieva, née dans le petit village de campagne Zhambyl au Kazakhstan, frappée aujourd'hui d'une interdiction d'entrer sur le territoire britannique : ses multiples tentatives de renouveler son visa ont été rejetées par le service de l'immigration de la couronne Anglaise et ce, à plusieurs reprises, pour une affaire de corruption, de fraude immobilière et d'usurpation[9],[10],[11],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]