Lapitxuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lapitxuri
Illustration
Rivière Lapitxuri à Dancharia.
Caractéristiques
Longueur km
Bassin collecteur Nivelle
Régime pluvial océanique
Cours
Confluence Nivelle
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Espagne EspagneDrapeau de la France France
Régions traversées Navarre/Nouvelle-Aquitaine

Le Lapitxuri est un affluent de la NivelleDantxarinea - Navarre, village de Urdazubi-Urdax) qui matérialise la frontière franco-espagnole.

Le Sandre attribue le statut de cours principal au « Larreko erreka »[1] mais c’est le « Haitzagerriko erreka » qui a servi de support au tracé de la frontière qui ne suit pas ici la ligne de partage des eaux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Lapitz xuri (noté Lapitchouri par le Sandre[1]) signifie « marne blanche » en basque.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

(G) Affluent rive gauche ; (D) Affluent rive droite ; (CP) Cours principal, signale le nom donné à une partie du cours d'eau prise en compte dans le calcul de sa longueur.
  • (CP) Larreko erreka, de Zunarretako lepoa
    • (G) Erdiko erreka, 1,8 km, de Bizkailuze
    • (G) Farendegiko erreka, 2,5 km, du Gorospil
  • (G) Haitzagerriko erreka[2], 3,7 km, frontalier, de Gorospil lepoa
  • (G) Barretako erreka, de l'Otamurdia

La chanson[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1960, une discothèque, Lapitxuri, ouvre à la frontière[3], dans la municipalité espagnole d'Urdazubi, là où le Lapitz xuri se jette dans la Nivelle. Depuis 1989, le quartier porte officiellement le nom de Dantxarinea, mais il est appelé couramment Dantxaria[4] (Dantxaria, hameau d'Ainhoa, est de l'autre côté de la frontière). L'alcool étant moins cher en Espagne qu'en France, la discothèque devient un lieu pour faire la fête à peu de frais. Toute la jeunesse basque s'y retrouve. Sur l'air d'un chant traditionnel, les clients forgent de nouvelles paroles[3]. Ainsi naît la chanson connue sous les noms de Lapitxuri, La Pitxuri ou La Pitchouli.

La discothèque ferme au milieu des années 2000[3], mais La Pitxuri est aujourd'hui largement popularisée dans tout le Sud-Ouest, grâce aux ferias, aux festayres et aux bandas. Elle s'est également diffusée dans le reste de la France grâce au rugby et à l'émission de télévision Sébastien c'est fou ! de Patrick Sébastien : la chanson compose une partie du générique.

Elle est interprétée par une fanfare dans le film La Fille du patron, réalisé en 2014 par Olivier Loustau. Elle est interprétée dans l'espace (en direct depuis la Station spatiale internationale) le , au saxophone, par Thomas Pesquet[5].

Paroles[modifier | modifier le code]

Refrain
Ma mère m'a donné la permission de minuit
Pour aller me saouler la gueule à Lapitxuri[3],[6] (bis)

Couplets
Lapitxuri, Lapitxuri,
C'est là où on chante et où on danse entre amis.
Lapitxuri, Lapitxuri
Le rendez-vous de nos dimanches après-midi.

Lapitxuri, Lapitxuri
Là où on chante et on danse entre amis.
Lapitxuri, Lapitxuri
Le rendez-vous de tous les Basques du pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice du Sandre sur le Larreko erreka
  2. et non Haitzaberriko erreka.
  3. a b c et d Informations recueillies à la bibliothèque municipale de Bayonne, « La pitchouli », sur guichetdusavoir.org, 20 avril 2006 (consulté le 18 janvier 2019).
  4. « Dantxarinea - Guide et photos », sur routard.com (consulté le 19 janvier 2019).
  5. Lucas Mediavilla, « Quand Thomas Pesquet lance la Pitxuri au saxophone depuis l'espace », sur ladepeche.fr, (consulté le 19 janvier 2019). — Cécile Mimaut, « Six choses qu’on n'aurait pas imaginé faire depuis l’espace avant Thomas Pesquet », sur francetvinfo.fr, (consulté le 19 janvier 2019).
  6. « Paroles de la chanson La Pitxuri-La Pitchouli », sur paroles.net (consulté le 18 janvier 2019). — « La Pitchouli », sur paroledechanson.net, 2015 (consulté le 18 janvier 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :