Dana van Dreven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lady Dana)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dana.
Lady Dana
Nom de naissance Dana van Dreven
Naissance (43 ans)
Amsterdam, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Productrice, disc jockey
Genre musical Hardstyle, techno hardcore (débuts), techno (débuts)
Années actives Depuis 1993
Labels Danamite
Site officiel www.ladydana.com

Lady Dana, de son vrai nom Dana van Dreven, née le à Amsterdam, est une productrice et disc jockey de hardstyle néerlandaise. Elle est reconnue par les fans et la presse spécialisée comme la véritable figure de la scène hard dance internationale[1]. Elle est souvent désignée comme la « reine du hardstyle » (en néerlandais : koningin van hardstyle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dana commence sa carrière musicale en 1993 avec un style décrit comme un « mélange de hard dance accompagné d'une touche féminine[2]. » Fille unique, elle grandit avec sa mère et son beau-père, et passe beaucoup de temps seule chez elle[3]. À l'âge de 16 ans, ses amis allaient déjà en club, mais Dana n'osait pas y aller du fait que la drogue y était présente[3].

Son premier EP, Dana - Restyled, est bien accueilli dans son ensemble. Dana explique « les commentaires optimistes m'ont donné le courage de continuer sur cette voie : faire mes propres productions et aider des producteurs inconnus mais talentueux à se faire connaître[4]. » À la fin des années 1990, Dana s'implique dans la musique gabber[5].

En 2003 et 2004, Dana est nominée aux TMF Awards, un prix musical aux Pays-Bas[1]. Elle atteint également la 55e place de la liste des 100 meilleurs disc jockeys au monde du magazine britannique Mixmag[1]. À cette période, elle explique : « J'ai mis toute mon énergie dans mes dernières années de disc jockey. Maintenant, je vais en studio pour créer mon propre label, Danamite[1]. » En 2004, elle fait paraître un album simplement intitulé Dana, distribué par le label ID&T, tiré vers un style plus axé techno[5], et se vend à plus de 35 000 exemplaires dans l'année[1],[4]. En 2006, elle fait paraître l'album Just Dana à son propre label, Danamite, bien accueilli avec une note de 81 sur 100 au site Partyflock[6] ; elle conclut une longue tournée promotionnelle locale dans les plus grands clubs des Pays-Bas[7]. La même année, elle atteint la 26e place du DJ Mag[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (nl) Marja, « Dj Dana genomineerd voor TMF Award », sur Partyflock, (consulté le 14 août 2014).
  2. (en) « Biograie Lady Dana », sur DJ Guide (consulté le 14 août 2014).
  3. a et b (nl) « Dj Lady Dana: “Achteraf wil je dat alles anders was gegaan” Hardhouse top dj te gast in Ziel & Zaligheid », sur 3 Voor 12, (consulté le 14 août 2014).
  4. a et b (en) « Artist's Bio & Live Videos :: Lady Dana », sur djsets.co.uk (consulté le 14 août 2014).
  5. a et b (nl) Groetjes Christine, « Dana », sur Partyflock, (consulté le 14 août 2014).
  6. (nl) Iguana_, « Just Dana », (consulté le 14 août 2014).
  7. a et b (nl) Iguana_, « Dana - Just Dana », sur Partyflock, (consulté le 14 août 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]