La Renaixensa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne doit pas être confondu avec Renaixença.

La Renaixensa
image illustrative de l’article La Renaixensa
Entête de la Renaixensa

Pays Espagne
Langue catalan
Périodicité quotidien
Fondateur Pere Aldavert
Date de fondation

La Renaixensa est un quotidien catalaniste conservateur né à Barcelone le , sous le nom de l'hebdomadaire qui l'a précédé et qui était publié depuis 1871. Édité en catalan et avec le sous-titre de Quotidien de Catalogne, il eut une influence importante dans les domaines politiques et culturels. Il doit à Pere Aldavert i Martorell et Àngel Guimerà sa ligne éditoriale. Le dernier numéro paraît le .

Histoire[modifier | modifier le code]

La Renaxensa est une publication bimensuelle fondée en 1871 par Pere Aldavert et dirigée pour Francesc Matheu d'abord et par Ange Guimerà ensuite. Tous trois faisaient partie de la société catalaniste, La Jeune Catalogne. Avec le sous-titre de periodich de literatura, ciencias y arts, la revue se convertit en vitrine de l'esprit littéraire et culturel de toute une époque. Son nom initial, La Renaxensa, change à partir de 1876 et devient La Renaixensa. Une fois apparu le quotidien, la revue continue à paraître  mensuellement puis, à partir de 1882, comme supplément du quotidien.

Les divergences idélogiques qui apparurent à l'approche du  Premier Congrès Catalaniste, célébré le 1880, entre les courants du catalanisme fédéral et interventionniste, défendu pour Valentí Amiral, directeur du Quotidien Catalan, et le catalanisme patriotique et d'union, défendu par Guimerà et Aldavert, favorisent la conversion de la revue en quotidien.

Dans le premier numéro, la section de politique, le quotidien déclarait son ambition: Nous voulons, enfin, ne pas aller sur le chemin du provincialisme exclusif, mais de l'esprit provincial, non sur le chemin du partidarisme politique, mais vers l'esprit de la patrie, non par le fractionnement mais vers l'attraction, pour l'union, pour la fraternité des jugements, des affections et des volontés à la reconstitution de l'élément national qui est la plus grande des puissances civilisatrice des peuples.

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Pere Aldavert et Ange Guimerà (1881-1902)
  • Domènec Martí et Julià (mai- août 1902)
  • Emili Arderiu (août 1902- janvier 1903)
  • Pere Aldavert (janvier- mai 1903)
  • Joaquim Botet et Sisó (1903-1905)
  • Pere Mème. Puig (avril-mai 1905)

Rédacteurs et collaborateurs[modifier | modifier le code]

  • Pau Parassols et Pin
  • Isidre Reventós et Amiguet
  • Damas Calvet
  • Joaquim Marsillach et Lleonart
  • Teodor Croix
  • Frederic Avoir l'habitude de
  • Emili Vilanova
  • Manuel Rocamora et Rivera
  • Jacint Curé
  • Sebastià Farnés
  • Claudi Planas
  • Lluís Marsans et Seule
  • August Pin Sunyer
  • Manuel Xuclà et Mauricio
  • Pèlerin Mariées
  • Alfons Damians
  • Enric Prat de la Riba
  • Lluís Porteront et Ventosa
  • Celestí Barallat
  • Joaquim Riera
  • Esteve Suñol et Gasòliba
  • Lluís Domènech i Montaner
  • Salvador Genís et Bech

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Josep Mème. Huertas [et al.], 200 anys de premsa diària a Catalunya, 1792-1992. Barcelone, Fondation Caisse de Catalogne, 1995.
  • Lluís Solà et Dachs, Història dels diaris en català: Barcelona 1879-1976, Ed. EDHASA, 1978
  • Josep Mème. Figueras, La Renaixensa, diari de Catalunya (1881-1905), Barcelone, Rafael Dalmau, 1981. Épisodes de l'Histoire.
  • Carola Porteront et Tortu, La Renaixensa, primera empresa editorial catalana, Barcelone: Publications de l'Abbaye de Montserrat, 2001.
  • Carola Porteront et Tortu, Pere Aldavert, Una vida al servei de l'ideal, Barcelone: Publications de l'Abbaye de Montserrat, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]