Léon Vannier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vannier.

Léon Ernest Vannier', né le à Segré[1], et, mort le à Quiberon, est médecin homéopathe parisien, devenu en 1915 le chef de file de l'homéopathie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Vannier et d'Agathe Jouin, il naquit en Maine-et-Loire à Segré en 1880, Il s'installe comme médecin homéopathe à Paris en 1905. Il est notamment l'initiateur :

  • du journal L'Homéopathie française (aujourd'hui L'Homéopathie européenne) en 1912[2]
  • des Laboratoires homéopathiques de France (rachetés en 1988 par les laboratoires Boiron)
  • du centre homéopathique de France en 1931[3].
« Faire connaître l’homéopathie et surtout en faire une médecine propre et adaptée aux connaissances modernes de la médecine et ainsi lutter contre, non seulement l'opposition rencontrée dans les milieux officiels, mais aussi contre une certaine forme d'application des connaissances homéopathiques qui n'étaient pas orthodoxes » (Dr Léon Vannier).

Son frère, Édouard Vannier, docteur en médecine à Saint-Georges-sur-Loire, aura plusieurs enfants qui suivront la vocation de leur oncle, dont :

  1. Jean Vannier (1896-1944), notaire
  2. Pierre-Édouard Vannier (1899-1986), médecin homéopathe à Paris
  3. Henri Vannier (1905-1990), médecin homéopathe à Rouen

Léon Vannier repose au cimetière ancien de Rueil-Malmaison.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Doctrine de l’homéopathie française
  • Les Origines et l’avenir de l’homéopathie
  • La Pratique de l’homéopathie
  • Les Remèdes aigus
  • Les remèdes homéopathiques des états aigus - Étude clinique et thérapeutique
  • Précis de thérapeutique homéopathiques
  • Caractéristiques essentielles des remèdes homéopathiques
  • Néo-hippocratisme et homéopathie
  • Les Tuberculiniques et leurs traitements homéopathiques
  • Les Cancériniques et leurs traitements homéopathiques
  • La Typologie et ses applications homéopathiques
  • Le diagnostic des maladies par les yeux.précis d'iriscopie
  • Le bocal vert

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives du Maine-et-Loire, commune de Segré, acte de naissance no 131, année 1880 (sans mention marginale de décès) (consulté le 20 octobre 2014)
  2. Biographie sur Home Int (Homéopathie International)
  3. Centre d'études homéopathiques de France

Liens externes[modifier | modifier le code]