Kouznetsov NK-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kouznetsov NK-8
Vue du moteur
NK-8-4

Constructeur Drapeau : URSS Kouznetsov
Premier vol Années 1960
Utilisation Iliouchine Il-62
Tupolev Tu-154
Composants
Compresseur Axial à 10 étages (dont 2 pour la soufflante)
Turbine Deux turbines axiales
Performances
Poussée maximale à sec De 95 à 105 kN

Le Kouznetsov NK-8 est un turboréacteur à faible taux de dilution construit par la société russe Kouznetsov. Décliné en cinq versions dénommées NK-8, NK-8-2, NK-8-2U, NK-8-4 et NK-8-4K, il développe une poussée comprise entre 90 kN et 105 kN.

Le NK-8, entré en fonction dans les années 1960, propulsa entre autres les Iliouchine Il-62 et les Tupolev Tu-154, version A et B.

Composants[modifier | modifier le code]

  • Soufflante : 2 étages
  • Compresseur BP : 2 étages
  • Compresseur HP : 6 étages
  • Chambre de combustion
  • Turbine HP : 1 étages
  • Turbine BP : 2 étages
  • Inverseur de poussée
  • Une buse de sortie unique pour les flux d'air chaud et froid.

Expérimentation[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'essai de nouvelles sources de carburant, en 1988, la version NK-8-2 a été transformée pour accepter des carburants cryogéniques à la place du kérosène, sous le nom NK-88. Ce réacteur expérimental permet d'utiliser de l'hydrogène liquide (stocké à l'état liquide mais envoyé dans les injecteurs à −170 °C), ou du gaz naturel liquéfié (stocké à l'état liquide, mais envoyé à −70 °C). Il a été monté sur un Tupolev Tu-154B modifié : le Tupolev Tu-155. Une nouvelle version, le NK-89, à carburation mixte (kérosène/GNL), a été aussi envisagée dans le cadre du projet d'avion Tupolev Tu-156, mais le projet a été interrompu par la chute de l'URSS.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]