Soufflante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La soufflante d'un CFM56

Une soufflante est un élément constitutif d'un turboréacteur à double flux. C'est elle que voit un observateur placé devant le moteur. Elle est constituée de pales et d'aubes.

Description[modifier | modifier le code]

Située en avant du compresseur, elle est entraînée par la turbine et brasse l'air ambiant pour le diriger vers l'arrière et créer de la poussée. Cette masse d'air est partiellement absorbée par le compresseur, le reste formant un écoulement d'air froid cylindrique enveloppant le moteur.

Le rapport entre la quantité d'air traitée par la turbine et l'air brassé par la soufflante est le taux de dilution. Le plus fort taux de dilution (1:17) a été atteint par le moteur Kouznetsov NK-93.

Effets[modifier | modifier le code]

Cette masse d’air froid enveloppant le moteur a plusieurs effets :

  • Comprimer l'air entrant[1] ;
  • Simplifier le refroidissement des pièces du compresseur[1] ;
  • Augmenter la poussé globale du turboréacteur ;
  • Réduire le bruit global du moteur ;
  • Améliorer l'efficacité globale et le rendement du réacteur.

Inconvénient[modifier | modifier le code]

Du fait de la taille et de la vitesse de la soufflante il est difficile de s'approcher du mur du son et impossible de le dépasser[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La soufflante ou Fan, sur le site lavionnaire.fr
  2. la vitesse en bout de pale de la soufflante ne doit pas franchir le mur du son (risque de destruction des pales et de l'ensemble du réacteur)

Articles connexes[modifier | modifier le code]