Kiska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiska
Qisxa (ale)
Carte topographique de Kiska
Carte topographique de Kiska
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Archipel Îles Rat (Îles Aléoutiennes)
Coordonnées 51° 57′ 51″ N 177° 27′ 36″ E / 51.96417, 177.4651° 57′ 51″ N 177° 27′ 36″ E / 51.96417, 177.46
Superficie 277,7 km2
Point culminant Volcan Kiska (1 220 m)
Administration
Région de recensement Région de recensement des Aléoutiennes occidentales
Démographie
Population Aucun habitant (2010)
Autres informations
Découverte 1741

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Kiska
Kiska

Kiska est une île de l'arc des Aléoutiennes, un archipel de l'ouest de l'Alaska. Elle fait partie des îles Rat, un groupe d'îles à l'extrémité occidentale des Aléoutiennes. Sa longueur est d'environ 35 km pour une largeur de 2,5 à 10 km.

Le premier Européen à l'apercevoir fut le navigateur Vitus Béring en 1741 lors de son retour de l'expédition au Grand Nord qui lui permit de découvrir la plupart des îles Aléoutiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Volcan Kiska

Le volcan Kiska (Qisxan Kamgii en aléoute), un stratovolcan de 8,5 km sur 6,4 km de diamètre à sa base et de 1221 m de haut est situé au nord de l'île. C'est un volcan actif qui a connu deux éruptions explosives accompagnées de lave le 30 janvier 1962 et le 18 mars 1964. Depuis le volcan émet de la vapeur et des cendres volcaniques.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1775 à 1867, Kiska comme les autres îles Aléoutiennes abrita des postes de traite de la Compagnie russe d'Amérique. En 1867, les îles Aléoutiennes furent incluses dans l'achat de l'Alaska par le gouvernement américain.

Elle fut occupée par les Japonais en juin 1942 avec l'île d'Attu, les deux seuls territoires américains à avoir été occupés par les japonais. Après la reprise en mai 1943 de l'île d'Attu par les troupes américaines après un mois de durs combats, ces derniers, accompagnées de troupes canadiennes, débarquèrent à Kiska en juillet. Mais profitant du brouillard, les Japonais avaient réussi à quitter l'île une semaine plus tôt sans que les Américains ne les remarquent. Néanmoins ce débarquement fera plus de 300 morts dus au froid, aux tirs amis et aux pièges laissés par les Japonais.

Article détaillé : Campagne des îles Aléoutiennes.

Divers[modifier | modifier le code]

Kiska a été utilisée dans le jeu vidéo Operation Flashpoint: Dragon Rising où elle est rebatisée Skira.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brendan Coyle, Kiska. The Japanese Occupation of an Alaska Island (2014) (ISBN 9781602232372)