Île Bogoslof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île Bogoslof
Bogoslof Island (en)
Vue aérienne de l'île Bogoslof en 1994.
Vue aérienne de l'île Bogoslof en 1994.
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Archipel Îles Aléoutiennes
Localisation Mer de Béring (océan Pacifique)
Coordonnées 53° 56′ N, 168° 02′ O
Superficie 1 km2
Point culminant non nommé (190 m)
Géologie
Géologie Île volcanique
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption Du 20 décembre 2016 au 30 août 2017
Code GVP 311300
Observatoire Observatoire volcanologique d'Alaska
Administration
État Alaska
Borough Non organisé
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC−09:00

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Île Bogoslof
Île Bogoslof

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Île Bogoslof
Île Bogoslof
Îles aux États-Unis

L'île Bogoslof , en anglais Bogoslof Island, est le sommet émergé d'un grand stratovolcan sous-marin situé en mer de Béring.

Géographie[modifier | modifier le code]

Appartenant à l'Alaska, elle se situe 50 km au nord de l'arc volcanique des îles Aléoutiennes. Le sommet de l'île culmine à 150 mètres.

En 1909, le président américain Theodore Roosevelt décide que l'île Bogoslof et sa voisine Fire Island deviendraient un sanctuaire pour les lions de mer et la nidification des oiseaux marins. Elles font désormais partie du refuge faunique national maritime d'Alaska. En novembre 1967, l'île est classée National Natural Landmark par le National Park Service ; les deux îles sont ajoutées au National Wilderness Preservation System en 1970.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux dernières éruptions sont celles de 1992 et de décembre 2016 - août 2017[1],[2],[3],[4],[5]. Cette dernière éruption entraîne des changements dans la géographie de l'île qui, en date du 29 décembre 2016, gagne 5,6 hectares mais en perd simultanément 7,2[6]. L'éruption continue au moins jusqu'au 3 mars 2017[4] et contribue alors à l'agrandissement de l'île dont la surface passe de 29 hectares avant l'éruption à 102 hectares le 31 janvier 2017[7] pour revenir à 81 hectares le 12 février 2017[8]. Au 11 mars 2017, l'île avait triplé en taille par rapport à début décembre 2016[9]. Le 5 avril 2017, le service d'observation des volcans d'Alaska constate une accalmie marquée par le fait que depuis le 8 mars 2017, il n'y a eu aucune explosion majeure[10]. Cependant le 17 mai 2017, l'activité explosive reprend[11]. Un phénomène similaire se reproduit le 9 août 2017[12] et le 22 août, un nouveau dôme de lave de 160 mètres de diamètre est repéré[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henry Fountain, « An Alaskan Volcano Erupts, Largely Out of View », sur New York Times,
  2. (en) « New eruption at Bogoslof Volcano », sur KTUU,
  3. (en) Chris Klint, « Alert levels raised as Bogoslof volcano spits another ash cloud to 35,000 feet », sur ADN,
  4. a et b (en) « Monitoring Alaska’s Remote and Restless Bogoslof Volcano », sur USGS,
  5. a et b (en) « AVO Bogoslof ORANGE/WATCH - Unrest continues. », sur Newsroom America,
  6. (en) « IMAGE 103641 », sur KTUU,
  7. (en) « Size and shape changes of Bogoslof Island due to eruption », sur USGS,
  8. « Bogoslof Island : Eruption-caused changes in island morphology », sur Alaska Volcano Observatory,
  9. (en) « Bogoslof Volcano, Alaska: Ongoing Eruption Through Bering Sea », USGS Hawaiian Volcano Observatory,
  10. (en) Laura Kragel, « Is Bogoslof Volcano done erupting? », sur Alaska Public media
  11. Bernard Duyck, « Eruptions au Bogoslof, Cleveland et Sakurajima. - Earth of fire », Earth of fire,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Bogoslof volcano erupts again, sending an ash cloud miles above Aleutians », sur The Bristol Bay Times,

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :