Khimki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khimki
Химки
Blason de Khimki
Héraldique
Drapeau de Khimki
Drapeau
Rue Babakina à Khimki, en février 2010.
Rue Babakina à Khimki, en février 2010.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Moscou Oblast de Moscou
Maire Vladimir Streltchenko
Code postal 141401 — 141411
Code OKATO 46 482
Indicatif (+7) 095 495
Démographie
Population 244 668 hab. (2017)
Densité 2 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 54′ nord, 37° 26′ est
Altitude 180 m
Superficie 11 513 ha = 115,13 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1850
Statut Ville depuis 1939
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Khimki

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Moscou

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Moscou
City locator 14.svg
Khimki

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Khimki

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Khimki
Liens
Site web Site officiel
Sources
Liste des villes de Russie

Khimki (russe : Химки) est une ville de l'oblast de Moscou, en Russie. Sa population s'élevait à 244 668 habitants en 2017.

Géographie[modifier | modifier le code]

Khimki est située au nord-ouest de Moscou, sur les bords du canal de Moscou. Le territoire de la ville de Khimki est limitrophe de celui de la ville de Moscou, dont elle est séparée par le périphérique de Moscou, la MKAD. Khimki fait partie de l'agglomération de Moscou.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1850 est créé au bord de la rivière Khimka une gare ferroviaire de la ligne Saint-Pétersbourg - Moscou ouverte l'année suivante sous le nom de « Khimki ». Un village du nom de Kourkino se trouvait auparavant sur le territoire de Khimki. Au nord de la gare, plusieurs hameaux se développèrent à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle ; ils furent par la suite réunis à Khimki. À la même époque, plusieurs usines furent mises en service (teinture, laine, etc.). Après la construction du canal Moscou - Volga (1932-1937), aujourd'hui canal de Moscou, un port fut aménagé à Khimki. En 1937, le village fut élevé au rang de commune urbaine et le au rang de ville.

Lors de la Bataille de Moscou, des éléments de l'Armée allemande atteignent la ville le 2 décembre 1941, jusqu'au pont sur le canal. Ils y trouvent les terminus des lignes de tramways de l'agglomération de Moscou, et les soldats auraient aperçu les tours du Kremlin. Il s'agit de la position la plus avancée que n'atteindront jamais les Allemands, avant de refluer.

Dans les années 1950, Khimki devient l'un des centres les plus importants de l'industrie spatiale soviétique. La ville accueille en particulier les centres de recherche et de production Energomach, chargé d'assurer le développement de moteurs de fusée de missiles balistiques intercontinentaux et de fusées spatiales, et Lavotchkine, engagé dans le développement de missiles et d'engins spatiaux.

Khimki possède une succursale de la Bibliothèque d'État de Russie, où sont déposées les thèses, qui étaient protégées en Union soviétique et plus tard dans la Fédération de Russie, ainsi que les journaux de la Russie et de l'Union soviétique.

Au cours des dernières années, Khimki, qui est une banlieue de Moscou, a poursuivi son développement et de nombreux immeubles résidentiels y ont été construits. La ville est traversée par la route M-10 qui relie Moscou à l’aéroport international Cheremetievo.

On y trouve un centre commercial Mega, l’un des deux plus vastes de Russie, comprenant un hypermarché Auchan et un grand magasin de meubles Ikea[1].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1926* 1939* 1959* 1970* 1979* 1989* 2002*
2 922 23 092 47 800 86 645 117 974 132 902 141 000
2010* 2012 2013 2014 2015 2016 2017
207 125 215 462 221 084 225 678 232 066 239 967 244 668

Économie[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, Khimki accueillit plusieurs centres de recherches et de production du complexe militaro-industriel de l'Union soviétique, parmi lesquels :

  • NPO Energomach, un leader mondial dans la conception et la fabrication de moteurs de fusées à carburant liquide[3].
  • NPO Lavotchkine, dédié à la conception et à la fabrication d’engins spatiaux[4].
  • MKB Fakel (en), développe des programmes de missiles guidés pour la défense anti-aérienne.

Ces activités employaient la majorité de la population active de la ville, qui était, pour des raisons de sécurité, interdite aux voyageurs étrangers.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :