Kebra Nagast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Kebra Nagast (ክብረ ነገሥት, «Gloire des rois» en ge'ez) est un récit épique du début XIVe siècle, rédigé en ge'ez. Il relate la rencontre entre la reine Makeda de Saba et le roi d'Israël, Salomon, et les aventures du fils qui naît de leur union, Ménélik, qui emporte l'Arche d'alliance jusqu'en Éthiopie. Ce mythe fondateur de l'Abyssinie médiévale a largement inspiré le mouvement rastafari.[réf. nécessaire]

Résumé[modifier | modifier le code]

Le sujet central est la rencontre entre la reine Makeda de Saba et le roi d'Israël, Salomon; de cette union est né un fils Ménélik qui aurait emporté avec lui l'Arche d'alliance du Temple de Jérusalem vers l'Éthiopie.

Contexte de composition[modifier | modifier le code]

Compilée par des scribes tigréens, cette épopée s'inspire de l'Ancien Testament, du Coran, de certains passages talmudiques et de divers textes deutérocanoniques.

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

La première édition critique du texte ge'ez, faite à partir de cinq manuscrits, et la première traduction en langue européenne est due à Carl Bezold, en 1905. Cela reste à ce jour la seule édition critique, sur laquelle se basent toutes les traductions ultérieures.

C'est en 1922 que Sir E.A. Budge, ancien conservateur des antiquités assyriennes et égyptiennes au British Museum, a édité la première traduction en anglais[1].

  • Robert Beylot, La Gloire des rois ou l'histoire de Salomon et de la reine de Saba, Brepols, 2008, 491 p. (apocryphes, collection de poche de l'AELAC 12)
  • Carl Bezold, Kebra Nagast, Die Herrlichkeit des Könige : nach den Handschriften in Berlin, London, Oxford und Paris, München, 1905
  • Gérard Colin, La gloire des rois (Kebra Nagast). Épopée nationale de l’Éthiopie, Genève, Patrick Cramer, 2002, 117 p. (Cahiers d’orientalisme 23)
  • Gerald Husman, The Kebra Nagast : the book of rastafarian wisdom & faith from Ethiopia & Jamaica, illustré par Ziggy Marley
  • Samuel Malher, Kebra Nagast, La gloire des rois d'Éthiopie, Paris, Boutique des Artistes, 2007 (2e éd. J-M Bel - Reine de Saba, 2015), 170 p.
  • Osvaldo Raineri, La gloria dei re. Salomone e la regina di Saba nell'epopea etiopica tra testo e pittura, traduzione dal testo etiopico (ge'ez), miniature di Yohannes Tesemma, presentate da Renata Riva, Roma, ed. Fondazione Benedetta Riva, 2008, 225 p.
  • E. A. Wallis Budge, The Queen of Sheba and her only son Menelik, London 1932


  1. Voir [1].