Kazuo Shinohara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kazuo Shinohara
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
KawasakiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
篠原一男Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Médaille au ruban pourpre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Kazuo Shinohara (篠原 一男, Shinohara Kazuo?), né le , décédé le , est un architecte japonais très influent, à l'origine de ce qui est maintenant largement connu comme l'« école Shinohara »[1], associée aux travaux de Toyō Itō, Kazunari Sakamoto et Itsuko Hasegawa. Comme l'écrit le critique Thomas Daniell, « Une figure clé qui rejette explicitement les influences occidentales apparaît pourtant sur presque toutes les branches de l'arbre généalogique de l'architecture japonaise contemporaine… est Kazuo Shinohara… Ses effets sur la discipline en tant que théoricien, designer et enseignant sont immenses »[2]. Il étudie à l'université de technologie de Tokyo dont il est diplômé en 1953 et où il devient professeur en 1970. Il crée son propre cabinet en 1954 et conçoit plus de 30 bâtiments résidentiels, ainsi que de nombreux bâtiments publics clés à travers le Japon.

Son travail est généralement classé comme ayant de fortes qualités de lucidité et de fugacité, et pour ces raisons est souvent considéré comme idéologiquement influent sur le travail de Toyō Itō[3].

Il est lauréat du Grand Prix de l'Institut d'architecture du Japon en 2005. En 2010, la Biennale de Venise décerne un Lion d'or commémoratif spécial en mémoire de Kazuo Shinohara[4].

Liste (partielle) de réalisations[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

•2010 : Rencontres d'Arles

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kazuo Shinohara : Kazuo Shinohara, architecte japonais, 30 maisons contemporaines, Editions SADG, L'Equerre Paris 1979, (ISBN 2-86425-005-5).
  • Kazuo Shinohara : Kazuo Shinohara, Ernst & Sohn 1994, (ISBN 3-433-02264-X).
  • Kazuo Shinohara, David Stewart, Tomio Ohashi : Kazuo Shinohara, Centennial Hall, Tokyo, Edition Axel Menges, 1995
  • Ulrike Stark : Architekten. Kazuo Shinohara, Fraunhofer Irb Stuttgart 1998, (ISBN 3-8167-2580-5).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Term first published in SD: Space Design, janvier 1979
  2. "After the Crash: Architecture in Post-Bubble Japan; Thomas Daniell, Princeton Architectural Press, 2008. (ISBN 978-1-56898-776-7)
  3. "Beyond the Bubble", Botond Bognar
  4. Rem Koolhaas Golden Lion for Lifetime Achievement, Biennale press release, 16 juillet 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]